[Portail pour l’accès aux droits sociaux]

Je témoigne

Ici, nous voulons mettre en lumière des réalités de la vie qui sont habituellement laissées dans l’ombre, pour interpeller, bousculer. Vous y trouverez donc des témoignages, des questions, des "coups de gueules" sur des pratiques, des comportements, des injustices qui existent, mais dont, habituellement, personne ne parle. Ces témoignages portent aussi sur des problèmes résolus, pour aider tout le monde. Il s’agit de textes, de photos illustrées ou de bandes sonores. Toutes ces paroles, individuelles ou collectives, ont été recueillies lors des réunions des groupes de travail, dans le cadre des permanences, ou envoyées directement au site.
  • Accès au savoir
    • Remerciements On veut s’adresser à la personne qui a écrit les 366 histoires du Petit Bonhomme Rouge : Jana Pohankovà et aussi à la personne qui a traduit ces contes : Jarmila Buzkovà, pour les remercier d’avoir écrit ces adorables petites histoires qui nous font tant de bien quand on les lit. Nous oublions nos soucis. Ce sont des histoires pleines d’amour. C’est la 1ère fois que nous lisons en comprenant ce qui est écrit. Nous lisons sur ce livre tous les mercredi matin depuis 1 an. Et tous les (...)lire la suite

    • Témoignage de mon apprentissage du français Je suis en France depuis 34 ans. Je n’ai jamais appris à lire et à écrire, ni dans ma langue maternelle ni en français.
      Il y a seulement 4 ans que j’ai osé faire une démarche d’apprentissage.
      J’y pensais souvent durant ces 34 ans, mais je n’avais pas la force de le faire. Mes enfants ont quitté le domicile, je me suis retrouvée seule. De ce fait, ne savoir ni lire ni écrire m’handicapait et me rendait malade (puisqu’avant je m’appuyais sur mes enfants). Par chance, le Secours Catholique a (...) lire la suite

  • Consommation
    • Les méthodes malhonnêtes de Direct Energie, nouvel opérateur privé de fourniture d’énergie. DIRECT ENERGIE (du groupe Louis Dreyfus), un des nouveaux opérateurs privés de fourniture d’électricité et de gaz (l’autre opérateur privé s’appelle POWEO et appartient au groupe SUEZ), prospecte sur St Etienne, notamment dans les quartiers populaires. Actuellement il intervient sur le quartier de la Palle, grand quartier HLM. Ses méthodes sont des plus malhonnêtes à tel point qu’elles ont suscité une réaction de Métropole Habitat, l’OPAC propriétaire des HLM. Métropole Habitat a dû (...)lire la suite

    • Le colis alimentaire du CCAS de St Etienne : bon appétit ! P. tout fringant ce matin, a bravé les trottoirs, ( et oui, notre centre ville est un petit peu encombré ces jours-ci par les résultats des intempéries ... ) afin d’aller récolter la manne céleste du CCAS, c’est à dire le colis réservé aux pauvres. Il avait pris un grand sac à dos rouge et ressemblait un petit peu à nos amis les routards un soir de juin.
      Nous sommes vendredi, et le vendredi c’est le jour où on peut aller chercher son colis .
      P. est un peu dérouté, c’est juste la deuxième (...) lire la suite

    • 185 € de dépense en pure perte pour une offre qui devait me rapporter gros. Télé 2 m’a contacté par téléphone avec une offre alléchante : plus d’abonnement fixe, Wi fi, 3 mois gratuits, appel illimité vers les téléphone fixe et vers 47 pays étrangers, accès haut débit jusqu’à 2Mb/s. Tout cela pour 34,90€ alors que je payais le même montant avec AOL uniquement pour l’accès Internet, sans l’abonnement téléphonique et avec le coût des communications.
      J’ai donc accepté.
      Télé2 s’est immédiatement chargé de résilier ma ligne téléphonique chez France Télécom (ma ligne (...) lire la suite

    • Payer pour ne pas téléphoner Je désirai avoir Internet. Il me fallait donc une ligne de téléphone. Un technicien de France Télécom est venu placer deux prises téléphoniques : coût de l’intervention 54,45 euros TTC. Mais Internet ne fonctionnait pas. En fait après vérification par un deuxième technicien il s’est avéré que les prises téléphoniques avaient été mal installées. Coût de cette deuxième intervention : 54,45 euros. France Télécom m’a précisé que toute intervention d’un technicien est facturée même si ce n’était (...)lire la suite

  • Coups de gueules
    • « C’est pas normal ! » La scène se passe à la sécurité sociale, haut lieu de l’accueil et de la compréhension. Qu’est-ce qui m’amène ? Nous sommes en janvier, j’ai été malade en novembre dernier, arrêté pendant 10 jours et n’ai toujours pas été remboursé de mes journées d’absence, un détail pour quelqu’un qui touche 3007 francs par mois et qui ce moi là n’a touché que 2200 francs. Je demande à ma référente RMI de m’accompagner par prudence afin d’avoir un témoin. Après une demie heure d’attente, je suis reçu par (...)lire la suite

    • l’OPAC et ses solutions miracles !!! Seule dans un appartement de type 4, une personne agée a voulu déménagée pour vivre dans un appartement plus petit. Elle contacte l’OPAC. Au lieu de reloger cette personne, l’OPAC a décidé de condamner une pièce de son appartement. C’est n’importe quoi ?? La facilité plutôt que répondre à ses besoins !! Mais où va le monde ??lire la suite

  • Culture
    • "S’en sortir... Accompagnement sociologique à l’autobiographie d’un ancien sans domicile fixe" le livre de Tierry Torche "S’en sortir... Accompagnement sociologique à l’autobiographie d’un ancien sans domicile fixe" vient de sortir. Il a été écrit avec la sociologue Pascale Pichon maître de conférence à l’université de Saint Etienne.
      Le livre est édité par l’Université de Saint Etienne dans la collection sociologie matières à penser.
      Nous en avions déjà publié plusieurs extraits. Voir : « S’en sortir... Essai autobiographique d’un ancien sans domicile (...) lire la suite

    • « S’en sortir... Essai autobiographique d’un ancien sans domicile fixe. » Nous publions des extraits du livre écrit par Tierry Torche, « S’en sortir...Essai autobiographique d’un ancien sans domicile fixe. »
      Le livre se présente sous la forme d’entretiens avec une sociologue du CRESAL de Saint Etienne, Pascale Pichon. Tierry Torche y retrace son parcours de SDF, et sa sortie de la rue.
      Le livre est terminé depuis mars 2006. La date de parution n’est pas encore déterminée. Les auteurs cherchent un éditeur.
      Pascale Pichon, enseigne à l’Université de Saint-Etienne. (...) lire la suite

    • Témoignage de Tierry Torche le 8 octobre pour la prépartion de la journée mondiale du refus de la misère. Dimanche 8 octobre, en préparation de la journée mondiale du refus de la misère, le collectif de Saint Etienne du 17 octobre a organisé une journée à Cuzieu avec les familles.
      En matinée le débat avait pour thème : " Comment la culture et le savoir m’aident à refuser la misère ?" Le débat s’est construit à partir du témoignage de Thierry Torche. Ancien SDF il vient de terminer un livre avec la sociologue du CRESAL Pascale Pichon : « S’en sortir, essai autobiographique d’un ancien SDF ».
      Mon (...) lire la suite

    • Culture et pauvreté Ce témoignage a été retenu autour d’une table ronde "culture et pauvreté" au sein d’un colloque sur l’exclusion.
      Nous vous invitons à réfléchir sur le fait que l’on peut être "pauvre" et que la culture est un moyen de sortie de la pauvreté.
      Les êtres humains sont plein de préjugés sur tout et c’est cela qu’il faut casser : les préjugés... La pauvreté en est un exemple frappant.
      Je vais citer quelqu’un qui est un référent pour moi : Martin Luther King, qui disait : "qu’il était rare de (...) lire la suite

  • Droit du travail
    • Pour le respect des droits des personnes en CAE et Contrats d’avenir dans l’Education Nationale L’horaire de travail des personnes en Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi (CAE) et Contrat d’AVenir (CAV), employées dans l’Education Nationale, est souvent annualisé pour les contraindre à récupérer les vacances scolaires. Les chefs d’établissements sont acculés par les suppressions massives de postes de titulaires et les rentabilisent au maximum. Ainsi je travaille 30h47 par semaine en période d’ouverture administrative alors que je suis mensualisée 26h.
      Apparemment, cette disposition (...) lire la suite

  • Droits des étrangers
    • CMU et AME des enfants nés en Roumanie : une nouvelle discrimination contre les enfants à l’intérieur d’une même famille. L’article 3 de la Convention Internationale des droits de l’enfant (CIDE) stipule :
      « Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles que soient le fait des institutions publiques ou privés de protections sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale. » (voir délibération de La Halde N° 2010-74 du 1er mars 2010, page 10, 4è paragraphe)
      Or nous constatons que des parents (...) lire la suite

    • Est-ce un délit que d’accompagner des enfants rroms avec leurs parents quand ils vivent dans des conditions précaires déshumanisantes dans l’agglomération lyonnaise ? Ce mercredi 10 février 2010 après avoir informé les familles que le samedi 13 nous emmenions les enfants au cinéma à Lyon, nous - Geneviève et Gilberte - quittions en voiture le squat du chemin de la Grande allée à Pierre Bénite - qui se termine en impasse à ce niveau là - où nous avions stationné.
      Nous vîmes arriver face à nous, roulant à droite puis se déportant sur sa gauche - comme si ils avaient le projet d’intercepter des individus dangereux - un véhicule de la police (...) lire la suite

    • Le froid, les rats, la nourriture dans les poubelles : c’est ainsi que des enfants rroms vivent ! Ce texte a été écrit par des enfants rroms pour être lu lors de la journée mondiale du refus de la misère à St Etienne.
      En cette année du 20 ème anniversaire de la Convention internationale des Droits de l’Enfant, beaucoup de paroles ont rappelé quelques uns des droits de l’enfant consignés dans cette convention internationale signée par la France. Des enfants, des familles et des militants associatifs ont été accueillis au Conseil Municipal des Enfants, dans la salle du conseil municipal (...) lire la suite

    • Des milliers d’expulsions, des milliers d’histoires… UN SEUL PROBLÈME : LES PAPIERS ! Voici ci dessous, en document à télécharger, un dépliant conçu à partir de panneaux de l’AEC (Alliance Européenne des Citoyens) et de textes de témoignages recueillis par le RESF42 (Réseau Education Sans Frontière de la Loire).lire la suite

    • "Les Rroms, peuple sans Etat et citoyens européens" ..
      De loin et pour aller vite, on parle de communauté Rrom. Vu de plus près, il y a des clans, des familles, des ethnies diverses (Gitan, Manouche, Sinti ...). Une partie d’entre eux, en 1971 à Londres, a décidé que par delà la diversité ils formaient un peuple, avec une langue, le Romani et une histoire commune ; et qu’il convenait désormais de les appeler « Rroms », pour en finir avec les siècles de stigmatisation qui ont fait du beau nom de Tsiganes un appel au meurtre. Mais tous ne se (...) lire la suite

    • HALTE AUX IDEES RECUES SUR LES SANS PAPIERS ! UNE « FORTE PRESSION MIGRATOIRE » EN DIRECTION DE L’EUROPE ?
      Avant toute chose, une petite considération d’ordre général : d’après Catherine Wihtol de Wenden , directrice de recherche au CNRS et spécialiste de la question des migrations, 60 % des migrations se font d’un pays du Sud vers un autre pays du Sud (entre pays limitrophes ou proches), on est donc très loin des peurs d’envahissement relayées par certains homme politiques...(pas forcément d’extrême droite, d’ailleurs...)
      Ensuite, (...) lire la suite

    • Un adulte responsable, pendant plus de onze mois sans aucune ressource. Monsieur SONGOLO, demandeur d’asile, est resté sans ressource pendant 11 mois. Logé dans une chambre d’hôtel type formule 1, par le 115, mais sans ressource parce que la préfecture lui a réfusé une APS (Autorisation Provisoire de Séjour) durant toute cette période. L’APS est délivrée par la préfecture aux demandeurs d’asile dans l’attente de l’examen de leur dossier. Elle leur permet de toucher l’Allocation Temporaire d’Attente (ATA) de 10,22 € par jour, versé par l’ASSEDIC.
      Pas d’APS, pas (...) lire la suite

    • Faire du chiffre..., et après ? Des retours « volontaires » organisés par l’A.N.A.E.M. (retours sans suite sur place), des expulsions du territoire français, des expulsions de squatt ou de terrains, en France, pendant la trêve hivernale,... C’est comme cela que le gouvernement français expulse le « problème des sans papiers » hors de ses terres, sans se soucier de « l’après ».
      La dimension humaine de ses dispositifs ??? Elle est inexistante.
      Il y a quelques semaines, j’ai été tout particulièrement choquée par la (...) lire la suite

    • Voilà comment les choses sont articulées pour rendre quasi impossible l’accès aux droits aux nouveaux membres de l’Union Européenne. Je veux témoigner de la façon dont les choses se passent pour l’accès au logement de familles roumaines rroms.
      C’est un bon exemple de cette cacophonie bien mise en place par l’administration et les autorités gouvernementales pour bloquer tout accès aux droits pour les étrangers nouveaux membres de l’Union Européenne, notamment pour les roumains et des bulgares. En ce qui concerne les autres étrangers, originaires de pays extérieurs à l’Union Européenne, il y a longtemps que ces pratiques (...) lire la suite

    • « L’hébergement des Roms en question à Saint-Etienne » Nous sommes des amies de nombreuses personnes Roms qui vivent au squat de Montplaisir à Saint-Etienne. Nous participons au réseau de solidarité depuis plus d’un an, parallèlement à notre travail d’éducatrices spécialisées.
      Nous venons de lire l’article publié par la municipalité de Saint-Etienne et nous nous sentons obligées de réagir face à la manière dont il a été rédigé.
      En effet, pour les citoyens Stéphanois qui n’ont pu suivre que de loin ce qui se passe concernant les personnes (...) lire la suite

    • "J’ai pensé que je pouvais travailler ici, pour améliorer mon avenir et surtout celui de mes enfants." Voici le texte écrit par Doïna Bogdan à la cellule d’écoute mise en place par la préfecture, la mairie de Saint Etienne et le conseil général, pour que les roms vivant à Saint Etienne puissent venir présenter leurs situations et leurs projets en vue d’être aider particulièrement sur le plan de l’accès à l’emploi.
      Depuis sur les 17 personnes qui se sont rendues à cette cellule, toutes ont été estimées "non employable" par la préfecture, aucune n’a bénéficié d’un suivi ou d’une aide. (...) lire la suite

    • Communiqué de Monseigneur Lebrun, évêque de Saint Etienne, à propos du Projet de loi sur l’immigration Au lendemain de ma première visite pastorale dans les quartiers du Soleil et de Montreynaud de Saint-Etienne. Je ne peux que me joindre à l’inquiétude des évêques de France. La déclaration, en date d’aujourd’hui, de Mgr Olivier de Berranger et de Mgr Claude Schockert arrive, malheureusement, à point nommé.
      Il y a urgence à arrêter l’escalade des mesures répressives qui ont nécessairement des effets désastreux pour des hommes et des femmes, des enfants et des familles de bonne volonté. Bien (...) lire la suite

    • Témoignages de roms roumains vivant dans un squat à Saint Etienne : "Je suis parti de la Roumanie à cause de la pauvreté." Certains de ces témoignages ont été lus lors d’une conférence de presse tenue le 28 février par le réseau de solidarité avec les familles roms de St Etienne. Ce sont ceux de roms roumains qui vivent dans le « squat21 » rue Béraud à St Etienne (un ancien centre EDF). Une partie d’entre eux avait été chassée du terrain du Clapier le 25 juillet 2006 par le maire de St Etienne avec le concours de la préfecture (voir sur le site des réseaux citoyens).
      Ce qu’ils écrivent, montre qu’ils arrivent (...) lire la suite

    • Une histoire des familles roms de Saint-Etienne d’août 2004 à décembre 2006. Marie Pierre Vincent vient de réaliser ce montage photos-musique publié sur le site de la maison de la Photographie.
      C’est un grand acte de solidarité pour aider ces familles à se faire respecter et à gagner des droits.
      Depuis 2004 Marie Pierre photographie la vie de ces familles, tout en participant au réseau de solidarité. Elle montre ce que vivent au quotidien les familles roms, pour lesquelles tous droits fondamentaux sont niés au prétexte hypocrite qu’ils sont officiellement classés (...) lire la suite

    • Nous demandons le droit d’habiter, d’avoir des revenus et de mettre nos enfants à l’école. [(voir ci dessus)75#Bonjour Monsieur le Maire et tout le monde.] prenne la palire la suite

    • Témoignages des familles Roms expulsées du terrain du Clapier à Saint Etienne. Nous publions ci-dessous, des témoignages des familles Roms expulsées le matin du 25 juillet du terrain situé derrière la gare du Clapier à Saint Etienne. Expulsées sans aucune solution de relogement. Ils ont été écrits par les Roms eux même, d’abord en roumain, puis traduit ensuite en français.
      Ils parlent de la violence de l’expulsion, du choc qu’elles ont subi, des biens qu’elles ont perdus, de l’humiliation subie. Les Roms y parlent aussi des raisons qui les poussent à fuir la (...) lire la suite

  • Droits des handicapés
    • Pauvreté et handicap (suite) : Le discours indécent de Valérie Latard ! Selon une dépêche de l’AFP en date du 23 octobre, Madame Valérie Latard, Secrétaire d’État à la Solidarité, s’est « interrogée sur la pertinence d’une augmentation de l’allocation adulte handicapé (AAH) (...) À chaque fois que l’on revalorise l’AAH, on rend encore plus dé-incitatif l’accès à l’emploi ».
      Ainsi, selon Madame la Secrétaire d’État, si les travailleurs handicapés restent sans emploi, la faute en incomberait à leurs ressources trop élevées, qui les dissuaderaient - ces fainéants (...) lire la suite

  • Le RSA
    • Je pense que le RSA supprime à tous les cas les plus précaires un peu plus de leurs aides petit à petit. Je suis dans le 33. Je suis bénéficiaire du RSA depuis le 1er juillet 2009.
      Je suis en contrat d’avenir depuis 3 ans, employée de vie scolaire, 26 h par semaine pour un salaire de 810€. J’ai été renouvelée une année de plus, ayant la reconnaissance de travailleur handicapé. Avant la mise en place du RSA, j’étais bénéficiaire du RMI pour une somme de 110 €, élevant un enfant seule et sans pension alimentaire.
      Depuis 3 ans, mon revenu n’a pas changé, ma (...) lire la suite

  • Le travail social
  • Logement
    • Indignes d’avoir un logement ? Depuis plusieurs années maintenant, l’actualité de notre région stéphanoise est particulièrement marquée par les difficultés d’accès à un logement durable pour des personnes, notamment des Demandeurs d’asile et des Rroms.
      Comme chrétiens, engagés dans les associations signataires de ce texte ou ailleurs, nous voulons exprimer haut et fort la question qui nous bouscule au nom de notre foi en Jésus-Christ : qu’est-ce qui peut justifier que des femmes et des hommes, des (...) lire la suite

    • Jour après jour, pour que personne ne dorme à la rue... Depuis le mois de mars 2009, le collectif « que personne ne dorme à la rue » est alerté par le fait que des familles qui ont déposé une demande d’asile n’ont pas de lieu pour dormir (ces familles doivent être logées par l’Etat selon la loi). Le 24 décembre, le préfet a réquisitionné un gymnase à la Rivière pour les loger : 67 lits sont installés dans de très mauvaises conditions d’intimité. Malgré tout, les familles sont contentes d’être mises à l’abri.
      Mercredi 23 décembre, 11 (...) lire la suite

    • Vivre en pleine campagne sans moyen de transport ! Comment ose-t-on orienter et loger en pleine campagne une famille nombreuse sans moyen de transport ?
      Esméralda élève seule ses dix enfants, dans un logement trop petit et insalubre...Elle va devoir quitter sa ville, et partir vers l’inconnu...
      L’assistante sociale l’oriente sur un logement dans une maison d’un village en pleine campagne, et les problèmes se multiplient...
      La maison est grande, froide, sans isolation, les charges de chauffage sont tellement importantes qu’elles grèvent (...) lire la suite

    • Comment se loger lorsqu’on est seul et que l’agence impose un garant ? Lorsque le plafond vous tombe sur la tête, qu’il pleut sur votre lit... qu’un déménagement dans l’urgence s’impose...
      Raymond s’est trouvé confronté à ce problème ; seul et en difficultés, il vient à la permanence (à Boën) ... nous l’accompagnons pour remplir ses papiers mais au moment de signer le bail, il doit donner le nom d’un garant...Finalement, c’est Monsieur le Maire qui à titre personnel se porte garant...
      Dans notre petite ville où tout le monde se connaît, on peut espérer trouver (...) lire la suite

    • L’accès au logement devient-il un luxe ? J’accompagne à Saint Etienne des familles en recherche de logement.
      Malgré de nombreuses inscriptions auprès d’organismes HLM, rares sont les propositions faites quelque soit la famille. Je pense que cette pénurie de logement est une conséquence directe des nombreuses démolitions en cours et à venir. En effet les logements détruits ne sont pas remplacés en nombre suffisant et les nouvelles constructions tardent à sortir de terre.
      De ce fait de nombreuses familles s’adressent aux agences (...) lire la suite

    • Pour le relogement de la Cité Séverine, les habitants ont décidé de se livrer aux journalistes afin que leur mécontentement soit entendu par tous. Nous publions ci dessous le texte écrit par les locataires de la Cité Séverine en introduction de la conférence de presse qu’ils ont tenu mercredi 14 mai sur l’esplanade de la Cité.
      Voir aussi la lettre qu’ils ont envoyé au Directeur Départemental de l’Equipement et au Maire de St Etienne pour leur demander de les rencontrer : "Les habitants de la Cité Séverine veulent qu’Alliade respecte leurs souhaits."
      ____________________________
      Pour le relogement de la Cité (...) lire la suite

    • Les habitants de la cité Séverine veulent qu’Alliade respecte leurs souhaits. La cité Séverine à St Etienne doit être démolie. L’opération de démolition et de relogement des locataires a fait l’objet d’un avenant à la convention ANRU signée notamment entre la ville de St Etienne, l’Etat (La Direction Départementale de l’Equipement) et le propriétaire, la société Alliade. Beaucoup de subventions ont été débloquées pour cette opération.
      Aujourd’hui 16 familles restent encore à reloger. C’est le propriétaire, Alliade, qui est chargé de ce relogement. Or il semble que (...) lire la suite

    • Avoir du gaz oui, mais à quel prix ? Alors que G.D.F annonce les dépannages 24H/24, pour l’ouverture du compteur gaz l’attente est de 6 à 9 jours. Il faut demander un dossier, le signer, le renvoyer, et, si le locataire précédent n’a pas payé, le compteur est plombé et il faut l’intervention d’un agent GDF ...
      Yvette n’aurait pas connu ce problème si le bureau GDF était resté à Boën (petite ville en secteur rural). Les agents connaissaient la population et intervenaient rapidement.
      Maintenant, nous dépendons de (...) lire la suite

    • Lorsqu’il y a du vent le volet roulant bouge comme un drap sur son étendage. On dirait un avion qui décolle. Un propriétaire qui profite de la faiblesse des gens pour faire de l’argent.
      Ce témoignage a été recueilli lors d’une permanence du ROC (voir la rubrique "les lieux d’accès") à Montreynaud, grand quartier populaire de Saint Etienne.
      ..
      Depuis presque deux ans j’ai de gros problèmes avec mon propriétaire, une société immobilière.
      J’habite à Saint Etienne à Montreynaud dans un F2 au 7ème étage d’un immeuble collectif.
      Je n’ai pour toute ressource que l’Allocation Adulte Handicapé (...) lire la suite

    • Il habite Paris, moi Fréjus... Il habite Paris, moi Fréjus...
      Il travaille, moi aussi...
      Il vit seul, moi avec 3 enfants...
      Il a des revenus corrects, moi aussi...
      Il est handicapé, moi valide...
      Il habite un deuxième étage, moi aussi...
      Avec ascenseur, pas moi...
      Qu’est ce qui cloche dans tout ça ? RIEN !!!
      Si ce n’est l’envie pour nous de vivre sous le même toit, et pour vous, de transformer votre ville en un lieu convivial, solidaire, hardi, ouvert, confiant, désintéressé, et de surcroît, tolérant face aux différences (...) lire la suite

    • Le cri de colère et de désespoir d’un père Mr S. âgé de 74 ans, et élevant seul ses deux enfants âgés respectivement de 12 et 13 ans, recherche en vain, depuis cinq ans, un logement de type F3. Il habite actuellement un appartement insalubre et vétuste dans le centre ville. Il a déposé plusieurs demandes auprès de différents organismes HLM du département de la Loire, et la plus récente date de fin mars 2006. Cette dernière a été remis à Métropole Habitat de Saint-Etienne et depuis, Mr S n’a reçu aucun courrier de cet organisme, pas (...)lire la suite

    • La politique sécuritaire et anti-jeune de Métropole Habitat Les faits ci-dessous ont été exposés par deux locataires à l’occasion d’une permanence à l’amicale laïque de Beaubrun. Ces témoignages mettent en lumière la politique sécuritaire et anti-jeune pratiquée par Métropole Habitat(ex.OPAC) sur son parc immobilier, ou du moins sur les sites qu’il souhaite "préserver" selon les termes employés par l’organisme et dénoncé par le rapport de Miilos.
      Le 11 avril 2006, le Tribunal d’instance de Saint Etienne a décidé de statuer en faveur de Métropole (...) lire la suite

    • Vivre avec un trou dans le plafond de la cuisine. Ce témoignage pose trois questions auxquelles nous avons apporté des réponses :
      Qui contacter pour traiter mon appartement contre les blattes ?
      Comment obliger mon propriétaire à faire des travaux ?
      Mon proprétaire a décidé de vendre mon appartement, quels sont mes droits ?
      Tout commence en juillet 1997 lorsque mon propriétaire décide de me louer mon appartement, contre l’avis de l’agence qui avait refusé sous prétexte que je ne travaillais pas. J’ai fait une demande au (...) lire la suite

    • Ai-je le choix de mon logement ? Pourquoi l’OPAC m’oblige à garder mon grand appartement alors que tous mes enfants ont quitté la maison et que de nombreuses familles sont en recherche ?lire la suite

  • Minima sociaux
    • Ma dernière rencontre mensuelle avec ma référente RMI : comment subir les pressions d’une administration ? Lors de ma dernière rencontre mensuelle avec ma référente R.M.I., celle-ci dans un premier temps m’écoute, me conforte dans ma recherche de formations, puis "m’accompagne" dans ma réflexion pour arriver à me faire dire qu’actuellement il est urgent de répondre à un travail alimentaire. Bien sûr elle me conforte dans l’importance de continuer à travailler sur mon projet, "de le garder en mémoire", mais pour faire face à mes besoins financiers (factures en retards pour la consommation (...)lire la suite

    • La suspicion, le rejet, la discrimination envers les personnes qui viennent chercher de l’aide au CCAS de ST Etienne va-t-elle continuer ? Jeudi 8 janvier 2009 à 9h10, j’ai accompagné un ami roumain au CCAS de St Etienne. Ce jour là, l’accueil a été d’emblé refroidissant.
      A l’accueil, l’employée a, avant toute chose, vérifié la carte d’identité et a commenté, « s’il n’a pas de carte de séjour, nous ne pouvons pas le recevoir » (les roumains sont pourtant citoyens européens), « Les personnes que nous aidons doivent avoir droit au séjour ».
      Nous manifestons notre étonnement, mon ami avait été reçu trois mois auparavant et avait (...) lire la suite

    • Le proviseur signale une famille au procureur de la République suite à une demande d’aide au fonds social des cantines ! Monsieur, Je me permets de vous faire part de mon problème.
      Mon mari et moi sommes au chômage et bénéficions du RMI. Nous avons trois enfants. Nous sommes venus nous installer à Saint-Etienne en octobre 2007 pour notre fils aîné handicapé qui est entré à l’université : il est malvoyant et a besoin d’accompagnement. La C.A.F. m’a versé mes prestations sauf l’allocation logement, car il manquait un justificatif, pourtant fourni à plusieurs reprises. En mai 2008, la C.A.F. a décidé de (...) lire la suite

    • Restos du coeur ? C’est bien joli, mais comment s’y rendre ?... Alors que de plus en plus de personnes désertent les villes pensant avoir moins de frais en rural, nous constatons une recrudescence de gens en difficultés, sans travail, souffrant d’une manque de tout...
      Pour l’alimentation, ces personnes sont orientées à la banque alimentaire (CCAS), et aux restos du coeur. Ce dernier est situé à Moingt, (3kms du centre de Montbrison)... aussi, les habitants de Boën et des environs ne peuvent pas y accéder s’ils n’ont pas de voiture.
      Depuis l’ouverture (...) lire la suite

    • Sauvés des eaux... Sonia, 29 ans... Marie, sa maman 54 ans et Moïse 7 ans à l’Horme...
      Suite à une séparation, il y a 5 ans, Sonia s’est fait jeter dehors par son conjoint et sa belle-famille. Son premier réflexe a été de tirer la sonnette d’alarme des services sociaux pour pouvoir garder son enfant.
      A Saint-Etienne, elle est orientée vers un foyer ; elle visite les locaux avec sa maman et son fils. Si elle visite sa famille, l’enfant reste au foyer : c’est une condition.
      Sonia est pommée,... Marie sa maman (...) lire la suite

    • Etre Solidaire sur le quartier de Beaulieu Depuis plusieurs mois un groupe se retrouve une fois par trimestre pour réfléchir autour d’un thème. En début d’année une enquête avait été proposée par l’équipe locale du Secours Catholique autour de l’isolement. Les membres du groupe ont souhaité se retrouver pour reparler du thème. Une vingtaine de personnes ont répondus présentes, qu’elles soient bénévoles ou personnes bénéficiant des services du Secours Catholique.
      Elles ont toute un point commun être habitantes du quartier.
      Les uns (...) lire la suite

    • Contrôle social fatal : une RMIste hébergée mise en couple d’office et laissée sur la paille RMIste et sans toit
      Madame X. a occupé un poste d’agent d’accueil à l’ANPE de Vaise (69009) pendant un an. Suite à ce CES, elle n’a pas retrouvé d’emploi. Après une période aux Assedic, elle est devenue bénéficiaire du RMI à partir de janvier 2006. Les ressources de Madame X. s’élèvent à 381€ (RMI pour une personne).
      Madame X. a reconduit une demande de logement durant trois années de suite (2002-2003-2004) sans résultat aussi n’a-telle pas renouvelé sa demande en 2005.
      Hébergement par (...) lire la suite

  • Nationalité
  • Paroles de groupes d’habitants lors de la présentation du rapport annuel de la MRIE le 30 mars 2009
    • LE POUVOIR DES BIO Texte lu lors de la présentation du dossier annuel de la MRIE le 30 mars 2009 à Lyon.
      Nous sommes de plus en plus nombreux à faire connaissance dans les rayons bio …physiques des supers marchés. On échange sur tous les pouvoirs : les pouvoirs rotatoires gauche – droite pouvant mener à des pouvoirs dorés , le pouvoir de rachat (pardon) le pouvoir d’achat .
      On a échangé aussi sur notre pouvoir à nous, ce pouvoir > (neutre et sans ingérence), où on peut créer une économie (...) lire la suite

    • L’accès aux droits oublié ou bafoué Texte lu lors de la présentation du dossier annuel de la MRIE le 30 mars 2009 à Lyon.
      On constate un revirement de situation et un rejet des responsabilités de chacun dans le mauvais fonctionnement des administrations et particulièrement dans l’accès aux droits.
      Il y a une remise en cause des droits fondamentaux. La devise de notre pays, c’est la liberté, l’égalité et la fraternité. On semble bien loin de ces valeurs pour certaines catégories sociales.
      Pour nous , (...) lire la suite

    • La santé n’attend pas ! Texte lu lors de la présentation du dossier annuel de la MRIE le 30 mars 2009 à Lyon.
      Je suis infirmière dans une maison de retraite à Grenoble.
      EN FEVRIER 2007, j ai été victime d’un accident sur mon lieu de travail. Le diagnostic était sévère (double épanchement de synovie, fissure de la rotule et entorse interne du ménisque)
      APRES 10 MOIS d’arrêt de travail et de soins et malgré une douleur persistante au genou, en accord avec mon médecin, mon employeur et la CPAM, il a été (...) lire la suite

    • Depuis 15 ans que nous réfléchissons, nous savons bien que nos problèmes de santé viennent de l’accumulation des difficultés. Texte lu lors de la présentation du dossier annuel de la MRIE le 30 mars 2009 à Lyon.
      Nous sommes des femmes de plusieurs quartiers de l’agglomération lyonnaise et un peu plus loin : Pierre Bénite, Brignais, La Duchère, Saint Fons, Sainte Foy, Saint Etienne
      Nous nous retrouvons ensemble autour des questions de santé depuis de nombreuses années.
      Depuis 15 ans que nous réfléchissons, nous savons bien que nos problèmes de santé viennent de l’accumulation des difficultés.
      -  Difficultés (...) lire la suite

    • Nous ne sommes pas une menace, nous sommes une richesse. Texte lu lors de la présentation du dossier annuel de la MRIE le 30 mars 2009 à Lyon.
      Je m’appelle Romica, j’habite St Etienne. Je suis rrom roumain. Je suis marié et j’ai quatre enfants tous scolarisés. Je suis en France depuis 2002.
      Je n’ai pas ici le temps pour expliquer ma vie de 2002 au 1er janvier 2007 date de l’entrée de la Roumanie dans l’Union Européenne.
      En 2007 j’ai eu un vrai espoir de pouvoir travailler et vivre dignement. Je suis (...) lire la suite

    • Surendettement : nous avons décidé de nous organiser entre des personnes qui connaissent le problème parce qu’elles l’ont vécu directement ou dans leur famille. Texte lu lors de la présentation du dossier annuel de la MRIE le 30 mars 2009 à Lyon.
      Toutes les deux nous avons participé au groupe parents du Secours Catholique de la Loire. Nos enfants partaient en vacances. Le fait d’être avec d’autres parents, cela nous à permis de parler de nos soucis.
      Suite à « nos » problèmes de surendettement, nous doutions de nous, car quand nous rencontrions les assistantes sociales, elles ne pensaient pas à nous aider : « Je ne comprends pas (...) lire la suite

  • surendettement
    • Suspension du RMI et de l’APL : peu importe la raison, les conséquences elles, sont toujours les mêmes. Il arrive parfois, lorsqu’on touche le RMI et l’APL que la CAF suspende les paiements pour différentes raisons. Soit on a oublié de renvoyer la déclaration trimestrielle, soit la déclaration annuelle ne correspond pas à la déclaration qu’on a fait aux impôts, soit on est suspecté de fraude, soit la CAF s’est trompée. Mais peu importe la raison, les conséquences elles, sont toujours les mêmes. Si vous payez vos charges (électricité, eau, téléphone, loyer etc...) par prélèvements (...)lire la suite

    • Les enfants peuvent ils déjà être surendettés sans jamais avoir contracté de dettes ? Comment éviter à un enfant d’être déjà endetté dès les premières années de sa vie ?
      Voici le problème auquel je suis confronté.
      En 2002 mon fils était agé de 5 ans, son père venant de décéder en laissant de très grosses dettes. Je me suis tout de suite affolée : Que dois je faire ? A qui m’adresser ? Une assistante sociale m’a conseillé de faire une demande de renonciation à la succession au juge des tutelles du Tribunal d’Instance. La procédure est gratuite mais longue, dans mon cas ça a duré (...) lire la suite

    • Carte de crédit mortelle pour un "frigo" en or. Méfiez-vous des sociétés de crédit qui vous contactent par téléphone ou par correspondance avec des offres attirantes. C’est un piège. Ca s’ouvre très vite, sans contrainte, mais le taux devient très rapidement exorbitant.
      Il y a quelques années, j’ai fait l’acquisition d’un frigo en urgence le mien étant tombé en panne en pleine canicule. J’avais un fond disponible sur une carte kangourou. J’ai donc saisi l’occasion pour acheter un réfrigérateur. La société Finaref prélevait chaque mois (...) lire la suite

    • Surendettement : rendre les formulaires et les procédures plus compréhensibles. Ce témoignage fait référence à une lettre élaborée par un groupe de prévention du surendettement. Vous pouvez la télécharger au bas de l’article "Un document pour vous aider a gérer votre dossier de surendettement"
      Nous avions un ami qui était confronté à ce problème du surendettement. Quand j’ai monté son dossier je me suis rendue compte que je ne comprenais pas certains termes juridiques qui étaient employés dans les courriers envoyés par la Banque de France : lettres codées avec des (...) lire la suite

  • Ivresse C’est le début de l’hiver, un homme d’une quarantaine d’années, habillé simplement mais proprement arrive en zigzagant devant la porte de l’asile de nuit, il sonne, la porte s’ouvre :
    Bonjour, je cherche un abri pour la nuit !
    Mais vous avez bu, et c’est une bouteille d’alcool, là dans votre sac, non ?
    Oui, bien sûr, mais il faut ça avec ce froid !
    Eh bien vous reviendrez quand vous serez à jeun !!! Et la porte se referme en claquant. Le pauvre homme va encore errer toute la nuit à la (...) lire la suite

  • Un revenu pour chaque paysan Nous publions ci-dessous un texte de régis Hochard, porte parole de la Confédération paysanne, sur le droit au revenu pour les paysans. Ce droit au revenu, qui devrait être un droit pour tout être humain, est remis en cause pour les paysans par la politique agricole.
    Après d’autres départements dans l’Ouest, à Saint Etienne plusieurs paysans de la Confédération paysanne, ont engagé à tour de rôle un jeûne de protestation contre les inégalités de traitement entre agriculteurs dans l’accès (...) lire la suite

  • Témoignages lus le 17 octobre lors de la journée mondiale du refus de la misère. Lors de la journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre, les témoignages ci dessous ont été lus, dans la salle d’honneur de la mairie de Saint Etienne devant 150 personnes, par des enfants et des personnes subissant la pauvreté.
    Une marche a ensuite été organisée jusqu’à la bibliothèque de Tarentaize, où des personnes subissant la pauvreté ont lus des textes mis en scène grâce à un travail sur plusieurs mois, avec Laurent Chouteau et Bob Lipman comédien et musicien (...) lire la suite

Création mcr-consultants, squelettes sous license GPL. Site réalisé avec SPIP