[Portail pour l’accès aux droits sociaux]

Logement

  • 17 OCTOBRE... Nous sommes là pour dire au Maire de St-Etienne : stoppez cette politique d’expulsions sans solutions ! Le 17 octobre, c’est la journée mondiale du refus de la misère. Cette journée a été instituée en 1987 - et est soutenue par l’ONU depuis 1992 - à l’initiative du fondateur d’ATD Quart-Monde, le père Joseph Wresinski. Le message proclamé tous les 17 octobre est le suivant : " Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. "
    A St-Etienne, un rassemblement a eu (...) lire la suite

  • Collectif "Pour que personne ne dorme à la rue" Stop aux expulsions sans solutions alternatives ! Pour le droit au logement pour tous. Depuis maintenant plus de trois mois les expulsions de familles roms, demandeurs d’asile, sans logements, sans papiers, se multiplient comme jamais à St Etienne.
    Tout dernièrement par exemple les familles mises à l’abri dans l’immeuble de la Perrotière à Terrenoire ont été expulsées. 40 personnes dont 21 enfants jetés sur le trottoir. Cette immeuble vide et en très bon état, depuis des années, qui appartient à la mairie, avait été réquisitionné par un large collectif d’associations il y a (...) lire la suite

  • Le logement pour tous doit devenir la priorité de la politique de l’Etat et des collectivités locales sur l’agglomération de St Etienne. A la sortie de l’hiver, avec la fin de la trêve hivernale des expulsions le 15 mars et la fin du plan hivernale pendant lequel la préfecture ouvre de nouveaux lieux d’accueil pour éviter que des personnes meurent de froid dans la rue, les problèmes du logement reviennent en force.
    Sur St Etienne et l’agglomération des dizaines de familles hébergées pendant la période hivernale et dans le cadre du plan grand froid ont déjà été remises à la rue au mépris de la loi pendant que des centaines (...) lire la suite

  • Mémorandum pour le droit au logement pour tous du collectif "pour que personne ne dorme à la rue" Le collectif pour que personne ne dorme à la rue qui vient de réquisitionner un nouvel immeuble vide depuis plusieurs années à St Etienne, a remis à la nouvelle Préfète, au Maire de St Etienne et au Président du Conseil Général, lors d’une rencontre en préfecture le 2 décembre, un mémorandum qui exige des solutions concrètes immédiates pour loger ou héberger les dizaines de familles à la rue sur l’agglomération stéphanoise, 300 à 400 personnes auxquelles il faut rajouter les 330 roms (...)lire la suite

  • Le collectif “Pour que personne ne dorme à la rue” a réquisitionné un immeuble public vide à Terrenoire à St-Etienne Ce samedi 26 novembre, le collectif “Pour que personne ne dorme à la rue”, qui réunit des personnes, ainsi qu’une vingtaine d’associations de la région stéphanoise, a rendu publique la réquisition de logements dans l’ancien bâtiment des appartements de fonction des instituteurs, à La Perrotière, dans le quartier de Terrenoire à St-Etienne.
    Cet immeuble, qui appartient à la ville de St-Etienne, est vide depuis plus d’un an, alors que 300 à 400 personnes (...) lire la suite

  • Soirée informations / échanges Des familles et des enfants vivent à la rue à St Etienne. Quels droits pour ces enfants ? Cette soirée d’informations et d’échanges concernant les droits des familles avec enfants qui vivent dans la rue à Saint Etienne est organisée à l’initiative du réseau d’entraide et de solidarité de l’Amicale Laïque de Beaubrun.
    Elle aura lieu :
    mercredi 27 Octobre à partir de 19h15
    au cercle de l’amicale laïque de Beaubrun
    14 rue Claude Deverchère, à Saint Etienne (à proximité de la bibliothèque de Tarentaize).
    Elle est ouverte à tous, professionnels de l’enfance, associations, familles, (...) lire la suite

  • UN TOIT C’EST UN DROIT, UN TOIT C’EST LA LOI ! Saint-Etienne : une manifestation pour exiger le respect du droit au logement Article également publié sur le site des réseaux citoyens.
    Une manifestation de rue pour exiger le respect du droit au logement : ce n’est pas si courant par les temps qui courent.
    Bien entendu, des démarches et des actions personnelles et associatives pour essayer d’apporter une solution à des problèmes concrets de logement, il y en a tous les jours. Et c’est indispensable, si l’on veut trouver des solutions aux situations concrètes.
    Là, le 12 juin, le collectif (...) lire la suite

  • Un toit c’est un droit, un toit c’est la loi ! Depuis maintenant plus d’un an le collectif « pour que personne ne dorme à la rue » se bat pour le droit au logement pour tous.
    De nombreuses actions ont été menées qui vont de la réquisition citoyenne de bâtiments publics à l’hébergement militant de personnes ou familles se retrouvant sans abri en passant par des actions médiatiques pour dénoncer ce problème de logement. Si toutes ne sont pas restées sans effet et ont permis de trouver des solutions pour des familles, il n’a jamais été (...) lire la suite

  • Pétition "Non au bidonville à St Etienne" Suite à l’expulsion des familles roms des immeubles qu’elles occupaient et à leur réexpulsion de l’immeuble dans lequel elles s’étaient réfugiées, un bidonville s’est constitué à St Etienne. Ces familles n’ont eu d’autre alternative que de se réfugier sur un terrain vague entre un cimetière et un chenil et d’y construire des cabanes de bric et de broc. Elles essayent d’y survivre sans électricité, avec deux points d’eau pour près de 150 personnes, pas de toilettes.
    Voir ["La mairie et le (...) lire la suite

  • Appel à la solidarité A Lyon, 60 personnes en situation précaire seront à la rue le 1er avril 2010 ! Appel à la solidarité
    60 personnes en situation précaire seront à la rue le 1er avril 2010 !
    Depuis plus de 37 ans, l’Association REGIS œuvre dans l’intérêt des plus démunis autour de valeurs humanistes et laïques : respect de la dignité humaine qui passe par une inconditionnalité de l’accueil avec un véritable engagement professionnel dans un esprit associatif.
    Les 60 personnes que nous hébergeons risquent d’être à la rue le 1er avril et nos salariés privés de (...) lire la suite

  • Des femmes occupent un logement vide d’un bailleur social à Saint Martin d’Hères. Depuis un an et demi, des femmes de St Martin d’Hères dans l’Isère, se battent pour obtenir un logement pour chacun et chacune d’entre nous. Des logements dignes, choisis, adaptés à nos besoins, à nos réalités.
    Parmi nous, baladées de bureau en bureau, de dossiers en dossiers, des femmes, des mères de familles nombreuses ou pas, des grand-mères avec leurs petites retraites, attendent depuis longtemps des solutions adaptées à leurs besoins, à leurs revenus.
    Aujourd’hui elles se rebellent (...) lire la suite

  • En tant que travailleurs sociaux, nous ne souhaitons plus, par notre silence, être les complices d’une situation de non-droit condamnant les plus faibles à demeurer sur le bitume dans l’indifférence générale. A Lyon, au début de l’hiver, aucun nouveau centre d’hébergement n’a ouvert ses portes, contrairement aux années précédentes.
    C’est ce constat laconique qui introduit une pétition émanant des professionnels de Lyon intervenant dans le champ de l’urgence sociale (centres d’hébergement d’urgence, de soin, accueils de jour, Samu Social, équipes mobile de soin…), pétition en appelant à un réel engagement en faveur de l’hébergement des (...) lire la suite

  • Collectif " POUR QUE PERSONNE NE DORME A LA RUE " Bilan et enseignements de 11 mois d’initiatives Le collectif « pour que personne ne dorme à la rue » a émergé, au printemps 2009, d’une réalité à laquelle participants du RESF, du réseau de solidarité avec les rroms, du comité Tchétchénie Loire et Haute-Loire, ou responsables du bistrot social, de la Passerelle et d’autres associations , nous sommes confrontés : celles de familles migrantes se retrouvant à la rue, sans logement. Parmi elles des demandeurs d’asile que l’Etat à l’obligation légale de loger. (...)lire la suite

  • COLLECTIF “QUE PERSONNE NE DORME À LA RUE” Nous refusons d’accepter qu’un seul être humain qui demande un toit soit laissé à la rue Le collectif que personne ne dorme à la rue rassemble associations, syndicats et aussi de simples individus. Nous refusons d’accepter qu’un seul être humain qui demande un toit soit laissé à la rue. D’ailleurs qui imagine que dans notre pays qui fait partie des plus riches de la planète cela puisse être possible ?
    C’est pourtant une triste réalité. Le collectif qui s’est constitué au printemps dernier a dès cette époque alerté les pouvoirs publics sur cette (...) lire la suite

  • Encore une coupure d’électricité par EDF alors que la température descend à plusieurs degrés en dessous de zéro. Comment qualifier un tel acte ? De criminel ? L’électricité a été coupée par EDF au squat du 33 rue Desjoyaux, et cela depuis deux jours.
    Pile dans les journées sous zéro, sur St-Etienne.
    pile quand le froid brûle les oreilles et la tête,
    pile dans les journées les plus courtes de l’ année,
    pile quand il faut des repas chauds.
    Une cinquantaine de personnes, des roms roumains.
    Du coup, les enfants ne vont plus en classe.
    Quand on se réveille par moins 3 ou moins 4 , ce n’ est pas la priorité d’aller à l’ école.
    Il y a aussi quelques (...) lire la suite

  • Electricité coupée au squat du 167 rue Antoine Durafour à St Etienne puis rétablit suite aux protestations Cela se passe à Saint-Etienne.
    La température est de moins 4 degré aujourd’hui sur la ville , cette nuit il fera encore plus froid . C’est la météo qui le dit. Et bien.... EDF aujourd’hui a coupé le courant au squat de la rue Antoine Durafour !
    Est-ce sur ordre du propriétaire des lieux ? : Cité Nouvelle , une société d’ habitation à loyer modéré, à vocation sociale ...
    Une cinquantaine de personnes dont une vingtaine d’enfants vivent dans ce squat . Il y a même des enfants en très (...) lire la suite

  • Le préfet et les élus de l’agglomération sont mis devant leurs responsabilités concernant les sans abris. Dans la suite du rassemblement devant la préfecture et de l’intervention au conseil municipal de lundi 2 novembre, une soixantaine de personnes du collectif “pour que personne ne dorme à la rue” et des associations qui y participent sont venus interpeler les élus des 43 communes de Saint-Etienne métropole sur l’insuffisance des logements d’urgence et le nombre inacceptable de sans abri alors même que de nombreux bâtiments publics en bon état sont vacants, ce lundi (...)lire la suite

  • Le logement doit être un droit pour tous. Lundi 2 novembre le collectif "Pour que personne ne dorme à la rue", qui avait réquisitionné le bâtiment vide l’Ensoleillé (voir : Le collectif “Que personne ne dorme à la rue” a réquisitionné l’ex-maison de retraite l’Ensoleillée à St-Etienne ) avait décidé de se rendre une nouvelle fois à la préfecture pour demander à être reçu par le préfet de la Loire et au conseil municipal où il avait demandé de prendre la parole.
    Devant les portes closes de la préfecture (...) lire la suite

  • Le collectif “Que personne ne dorme à la rue” a réquisitionné l’ex-maison de retraite l’Ensoleillée à St-Etienne Mardi 27 octobre en fin d’après midi, le collectif d’associations « Pour que personne ne dorme à la rue » a réquisitionné le bâtiment « l’Ensoleillé », vide depuis 6 ans, pour y mettre à l’abri des familles de demandeurs d’asile qui dorment à la rue.
    Cet immeuble en bon état, ancienne maison de retraite, comprend environ 80 appartements (essentiellement des T1 et T2 et aussi quelques T3 et T4). Mardi 27 octobre une première famille de 5 personnes (les parents (...) lire la suite

  • Pour un travail partenarial au service du droit au logement pour tous. Invitation à travailler sur la loi DALO et la loi MOLLE (Boutin) La loi DALO s’applique pour une bonne part depuis le 1er janvier 2008. La loi Boutin (MOLLE) a été votée en mars 2009. Elle modifie de façon importante les réglementations.
    Pourtant cette loi DALO a de la peine à devenir un outil pour les personnes mal logées ou sans logis, et le contenu de la loi MOLLE est très peu connu par les associations, les bénévoles et les familles à la recherche d’un logement décent.
    Plusieurs associations ont déjà amorcé un travail pour rendre plus (...) lire la suite

  • La caravane des mal logés à St Etienne les 22 et 23 septembre 2009 La caravane des mal logés fera étape à St Etienne à l’invitation du collectif « pour que personne ne dorme à la rue ».
    Elle arrivera le mardi 22 septembre au soir et repartira le jeudi 24 septembre au matin.
    Cette caravane (un bus décoré et aménagé) est organisée et soutenue par : le DAL (Droit Au Logement), AC !, la LDH, la FSU, Solidaires, ATTAC, la CSF, le Syndicat de la Magistrature, le Syndicat des Avocats de France.
    Elle a pour but d’alerter sur la dégradation de la (...) lire la suite

  • Nouvelle rencontre du collectif associatif "Pour que personne ne dorme à la rue" Le collectif d’associations et de réseaux, constitué à l’initiative de RESF42 sur l’hébergement et le logement d’urgence, poursuit son travail. Voici ci dessous le compte rendu de la rencontre du 25 juin 2009.
    « Pour que personne ne dorme à la rue »
    Compte rendu de la rencontre du 25 juin 2009
    25 personnes présentes.
    Nous avons fait le point de ce que nous avions engagé lors de notre première rencontre, et poursuivi le débat avec de nouveaux participants.
    Lors de la rencontre précédente (...) lire la suite

  • Pour que personne ne dorme à la rue. Le 4 juin a eu lieu à la Bourse du travail de St-Etienne une réunion à l’initiative de RESF42 et de plusieurs associations et réseaux pour parler de la situation du logement et des personnes à la rue dans la région stéphanoise. Voir : "Pour mettre à l’abri, dans un logement ou un hébergement, les personnes à la rue."
    45 personnes, représentant une vingtaine d’associations, syndicats et réseaux, ont participé à cette rencontre (voir ci-dessous).
    Les réflexions et actions (...) lire la suite

  • Pour mettre à l’abri, dans un logement ou un hébergement, les personnes à la rue. Le RESF42 et plusieurs associations ont pris l’initiative d’organiser une rencontre avec l’ensemble des responsables de l’état, des collectivités locales, des administrations, des organismes du logement social, des syndicats et associations, des élus, pour dégager des solutions de logement et d’hébergement aux personnes à la rue.
    Voici ci dessous le texte de la lettre d’invitation, que vous trouverez également en document à télécharger. (...) lire la suite

  • Lettre des locataires de la Ronze (St Jean Bonnefonds) à leur propriétaire le PACT Nous publions ci dessous la lettre que les locataires de l’immeuble de la Ronze, situé à St Jean Bonnefonds, ont adressée à leur propriétaire, le directeur du PACT, le 27 avril 2009.
    Cette lettre à été signée par 21 familles sur les 26 actuellement locataires. L’immeuble compte 30 logements dont 4 étaient vacants au moment de la signature de cette lettre.
    Pour l’instant aucune réponse y a été apportée.

    Monsieur le directeur ;
    Locataires de la Ronze, (...) lire la suite

  • Pour le droit au logement pour tous ; pour l’ouverture de lieux d’hébergement décents ; contre les expulsions sans relogement Lundi 9 mars à 17H 30, plusieurs associations iront interpeller les maires et conseillers de St Etienne Métropole, au sujet des familles a nouveau expulsables avec la fin de la trêve hivernale le 15 mars.
    La lettre ci dessous leur sera distribuée.
    Pour le droit au logement pour tous
    Pour l’ouverture de lieux d’hébergement décents
    Contre les expulsions sans relogement
    Lettre ouverte aux maires et conseillers de Saint Etienne Métropole.
    Madame, Monsieur le Maire ;
    Madame, Monsieur le (...) lire la suite

  • Un logement pour tous Le 31 mars 2008, un groupe de travail du Portail pour l’accès aux droits sociaux, composé de salariés, travailleurs sociaux, jeunes bénévoles, habitants, a organisé au Centre Social de Beaulieu une rencontre sur le logement.
    Cette rencontre a permis de faire le point des situations de logement et de mettre en place différents groupes sur ces questions.
    50 personnes étaient présentes pour assister à la restitution du travail du groupe logement du portail d’accès aux droits sociaux.
    Un (...) lire la suite

  • CHARTE DU CANAL ST MARTIN Depuis samedi matin 16 décembre,l’association "Les enfants de Don Quichotte" ont installé une centaine de tentes de part et d’autre du canal Saint-Martin (Paris Xe). Elle appelle les personnes qui s’autodésignent "bien logés" à venir camper avec les SDF.
    Il s’agit d’un mouvement de contestation civile, de solidarité, pour exiger des logements durables pour les sans abris.
    Sur leur site http://www.lesenfantsdedonquichotte.com, l’association a lancé "La charte du canal de saint Martin, pour (...) lire la suite

  • Les habitants de Séverine précisent leurs demandes sur les conditions de leur relogement Les 62 familles de Séverine vont devoir déménager puisque la mairie a décidé, sans d’ailleurs les avoir consulté, de démolir leur cité.
    Séverine appartient à la société Axiade, qui va bénéficier d’aides de l’Etat : au total 14 millions d’euros d’ici 2008 pour les travaux de démolition, le relogement et aussi pour la reconstitution de l’offre, c’est-à-dire pour la construction de nouveaux logements (source site de la DDE dans Acteurs du GPV n°7 mars 2006).
    AXIADE veut aller assez vite. (...) lire la suite

  • Création d’un collectif d’habitants à Beaubrun-Tarentaize-Séverine Le 23 mars 2006, une rencontre sur le droit au logement, a eu lieu à l’amicale laïque de Beaubrun. Elle a débouché sur la création d’un collectif d’habitants de tout le quartier. Un peu plus de cinquante habitants, dont une grande majorité de la cité Séverine, étaient venus débattre de l’avenir du quartier, de leur logement et relogement. La mairie de St Etienne a décidé, dans le cadre de la rénovation du quartier, de démolir la cité Séverine, sans d’ailleurs en avoir trop discuté avec les (...)lire la suite

  • Une pétition de l’association Droit Au Logement (DAL) Droit au logement pour tous à Saint Etienne Suite à la mise sur la place publique du rapport de la MIILOS (Mission Interministérielle d’Inspection du Logement Social), rapport qui révèle une attribution des logements à l’OPAC de St Etienne (aujourd’hui dénommé Métropole Habitat) basée sur des critères ethniques, le DAL Loire Sud, a lancé la pétition suivante.
    DROIT AU LOGEMENT POUR TOUS A ST-ETIENNE
    Pour une gestion solidaire et humaine de l’OPAC
    Un rapport officiel de la Mission Interministérielle d’Inspection du Logement Social (...) lire la suite

  • Pour faire valoir votre droit à un logement décent Habitats insalubres, discrimination dans l’attribution des logements, difficulté à se faire reloger dans le respect de ses besoins...telle est la situation vécue par nombre de stéphanois. Cette réalité a été maintes fois mise en lumière, pourtant les familles ou personnes isolées (retraités aux faibles ressources, Rmistes...) se retrouvent souvent seules et démunies dans leur recherche de logement, et les travailleurs sociaux souvent sans solutions. Ces difficultés sont aussi, la (...)lire la suite

Création mcr-consultants, squelettes sous license GPL. Site réalisé avec SPIP