[Portail pour l’accès aux droits sociaux]

Le cri de colère et de désespoir d’un père

mercredi 11 octobre 2006 - Aïda Bensaad

Mr S. âgé de 74 ans, et élevant seul ses deux enfants âgés respectivement de 12 et 13 ans, recherche en vain, depuis cinq ans, un logement de type F3. Il habite actuellement un appartement insalubre et vétuste dans le centre ville. Il a déposé plusieurs demandes auprès de différents organismes HLM du département de la Loire, et la plus récente date de fin mars 2006. Cette dernière a été remis à Métropole Habitat de Saint-Etienne et depuis, Mr S n’a reçu aucun courrier de cet organisme, pas même une attestation d’enregistrement de sa demande de logement. D’après Métropole habitat, il faut attendre que la préfecture délivre le numéro d’enregistrement. En général c’est au bout de 2 mois que le demandeur reçoit l’attestation. Or dans le cas de Mr S, cela fait pratiquement 6 mois qu’il attend ce courrier. L’organisme en question prétend qu’il s’agit probablement d’un retard dans le traitement du dossier, et qu’ils n’y sont pour rien. L’absence de cette attestation d’enregistrement, autrement dit la non délivrance du n° d’enregistrement ne fait pas obstacle au traitement de la demande de logement. D’après une employée de Métropole Habitat, il est même arrivé que la commission attribue un logement à une personne qui ne s’est pas vu délivrer de numéro d’enregistrement départemental.

L’organisme lui a conseillé de rencontrer une assistante sociale pour que cette dernière fasse le nécessaire pour être sur la liste des demandes prioritaires. L’inscription sur cette liste devrait soit disant, faciliter le traitement de sa demande.

Or d’après les dires de ce monsieur, il y a environ deux ans, un dossier de demande prioritaire avait déjà été établi et les différents organismes HLM étaient en principe systématiquement informés de cette inscription. Mais en vain, l’inscription sur cette liste n’a entraîné aucune évolution dans sa situation. C’est pourquoi il ne voit aucune utilité à entamer à nouveau des démarches pour se voir réinscrire sur cette même liste.

Ainsi, il avoue être extrêmement déçu par le fonctionnement et la politique d’attribution menée par Métropole Habitat et de manière générale par toutes les autres agences immobilières qu’elles soient du secteur privée ou du secteur publique. Il m’a dit qu’il allait abandonner toutes ces recherches, que de toute façon même s’il était inscrit sur la liste des demandes prioritaires, cela n’allait sûrement pas accélérer le traitement de son dossier. Pis encore il a même affirmé avec colère qu’il allait peut-être détruire sa carte d’ancien combattant. Il s’est battu pour la France et elle n’a pas été reconnaissante. Il a sacrifié sa personne pour la liberté de ce pays et aujourd’hui on lui refuse un logement. Il se sent méprisé et oublié par les autorités publiques.

Il faut savoir que ce récit est loin de constituer un cas isolé. Nombre de familles et notamment d’origine étrangère sont confrontées, lorsqu’il s’agit de trouver un logement et ceci même auprès des offices HLM, à un véritable mur de silence et de fer. Ils sont persuadés que les bailleurs publics comme privés leur réservent un traitement particulier, plus difficile que leurs concitoyens d’origine française ou du moins européenne. A force d’essuyer des refus et de n’avoir aucune réponse aux multiples demandes, certains se résignent et décident de mettre un terme ou d’interrompre les recherches. Cette politique menée par nombre de bailleurs sociaux, est un moyen efficace pour dissuader les familles à partir en quête d’un logement convenable et décent. Alors à qui profitent les logements sociaux ? Ne sont ils pas réservés aux familles à faibles revenus ?

Aïda Bensaad

Forum

Date par Message
19/11 madame sayad koukou Le cri de colère et de désespoir d’un père
bonsoir, je m’appelle Karima, si ce monsieur n’a toujours pas trouver de logement, je dois quitterle miens dans quelques mois, c’est un grnd f4, très spacieuux il ya certe des réparations à faire, autant du côté du propriétaire que du locataire, si cela l’interesse, je pourrais lui donner les coordonnées du propriétaire en tnt et en heure. le montant du loyer est de 468 euros et 5 euros de charges.vous pouvez me répondre sur ma boite a-mail sayade.kaukau@neuf.fr

Poster un message

Warning: Illegal string offset 'nom' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 145 Warning: Illegal string offset 'email' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 146
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Création mcr-consultants, squelettes sous license GPL. Site réalisé avec SPIP