[Portail pour l’accès aux droits sociaux]

17 OCTOBRE... Nous sommes là pour dire au Maire de St-Etienne : stoppez cette politique d’expulsions sans solutions !

300 à 400 personnes se sont rassemblées devant la mairie jeudi 18 octobre 2012

samedi 20 octobre 2012 -

Le 17 octobre, c’est la journée mondiale du refus de la misère. Cette journée a été instituée en 1987 - et est soutenue par l’ONU depuis 1992 - à l’initiative du fondateur d’ATD Quart-Monde, le père Joseph Wresinski. Le message proclamé tous les 17 octobre est le suivant : " Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. "
A St-Etienne, un rassemblement a eu lieu ce mercredi 17 après-midi place Chavanelle, à l’initiative des associations membres du “collectif du 17 octobre”, puis un cortège a défilé jusqu’à la mairie. Dans la mairie après le mot d’accueil du premier adjoint qui à rappelé l’action sociale de la mairie, plusieurs prises de paroles préparées depuis des mois par des personnes pauvres et ceux qui se joignent à elles ont eu lieu. Le buffet préparé par Emmaus a terminé ces moments d’expression et de partage.

Vers 18h, un rassemblement a eu lieu également devant la mairie et sur les marches de l’Hôtel de ville, à l’appel du collectif “Pour que personne ne dorme à la rue !”. Pour protester avec force contre les expulsions de familles Rroms et d’autres familles sans logement qui se succèdent à un rythme jamais vu jusqu’ici dans notre ville, expulsions organisées par le Maire de St-Etienne M. Vincent et la Préfète de la Loire.

Ce sont entre 300 et 400 personnes qui se sont réunies devant la Mairie, où des prises de parole ont eu lieu.
Nous sommes là pour dire au Maire de St-Etienne : stoppez cette politique d’expulsions sans solutions ! Arrêtez cette politique qui aggrave tout !", a dit Georges Gunther, participant au collectif “Pour que personne ne dorme à la rue”.
"Depuis maintenant au moins 3 mois les expulsions succèdent aux expulsions. Une véritable chasse contre des familles entières, des enfants, des bébés, est organisée. Résultat : plus d’une centaine de personnes errent dans la rue, dorment dehors.
Cette politique détruit le travail des associations. Les enfants scolarisés ne le sont plus, les protocoles de soins souvent pour affections graves sont arrêtés. Une politique totalement inhumaine, qui foule au pied les droits de l’homme, les droits de l’enfant. Il ne suffit pas de proclamer ces droits sur des banderoles apposées aux frontons des édifices publics. Il faut les appliquer dans le concret des politiques mises en œuvre.
Cette politique, décidée et appliquée par le Maire de St-Etienne avec le soutien total de la préfecture, est celle du pire. Elle crée de la tension sociale, accentue les antagonismes, par les problèmes qu’elle génère dans l’espace public. Elle oppose des familles pauvres à d’autres familles pauvres. C’est aussi une politique irresponsable, oui la politique du pire.
Nous disons stop ! Il faut que ça change.
Nous réclamons le droit au logement et à l’hébergement pour tous, maintenant inscrit dans la loi. Or actuellement à St-Etienne, selon l’administration du 115, 400 personnes de tous les horizons, sont sans abris.
Il y a pourtant sur St-Etienne et toute l’agglomération suffisamment de logements vacants, de bâtiments vides qui peuvent être mobilisés, réquisitionnés, pour assurer un toit à tous. La solution à St-Etienne est peut-être plus facile à trouver qu’ailleurs.
C’est ce que nous demandons au Maire, à la mairie de gauche, ce sont les consignes que nous attendons du gouvernement en direction de la préfète du département
.”

Vers 19h, la délégation qui s’était rendue en Préfecture est revenue et Marcel Gaillard et Pierre Rachet ont rendu compte de la discussion avec un représentant de la Préfète. Rien de bon ni de sérieux ne leur a été annoncé. Nous y reviendrons... Voir ci dessous en document à télécharger un compte rendu de cette entrevue.

Normalement, la prochaine réunion du conseil municipal de St-Etienne se tiendra lundi 5 novembre...

Cet article est également publié sur le site des réseaux citoyens : http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org/article.php3 ?id_article=2680

PDF - 65.9 ko
Compte rendu de l’entrevue en préfecture

Poster un message

Warning: Illegal string offset 'nom' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 145 Warning: Illegal string offset 'email' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 146
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Création mcr-consultants, squelettes sous license GPL. Site réalisé avec SPIP