[Portail pour l’accès aux droits sociaux]

"Atelier des enfants, accueil des familles" Chronique hebdomadaire d’août à octobre 2011

mercredi 26 octobre 2011 -

Le réseau d’entraide et de solidarité de l’amicale laïque de Beaubrun à St Etienne développe un accueil de rue appelé "atelier des enfants, accueil des familles".
Voir :
"Des photos de l’accueil des enfants sur le terrain de Tarentaize à St Etienne"
"Dans le quartier de Beaubrun, un accueil inconditionnel pour rompre l’isolement de certains enfants et de leurs familles"

Il nous a semblé utile de mettre en ligne les commentaires à chaud semaine après semaine de notre présence sur le terrain de Tarentaize (quartier de Beaubrun) avec les enfants et les parents qui viennent petit à petit.
Ce bloc note hebdomadaire est en quelque sorte la matière de base de nos réflexions pour élaborer cette démarche et peut-être en tirer quelques enseignements pour d’autres orientations dans le travail en direction des enfants. Nous espérons qu’il permettra à tout ceux qui s’intéressent au travail avec les enfants et leurs parents, de comprendre ce que nous tentons de construire, ce à quoi nous nous heurtons, les évolutions de notre travail.

Le groupe du réseau d’entraide et de solidarité de l’amicale laïque de Beaubrun.

Samedi 20 août

Bonjour à tous,

Nous nous sommes retrouvées Judith et moi sur le terrain ce Samedi 20 Aout. D’abord 2 enfants, puis 5, puis 10…. Environ une quinzaine d’enfants sont passés pour jouer, gouter, parler.
Deux pères sont venus voir ce que nous faisions avec les enfants, ils semblaient rassurés de voir des adultes avec les enfants, intéressés d’apprendre que nous serions désormais présents chaque samedi. Nous avons fait des jeux de société, certains enfants ont beaucoup aimé utiliser la gouache que Judith venait d’acheter. Plusieurs ont peint sur la même petite toile en respectant ce que les autres avaient déjà fait. Plusieurs ont dit leur envie de pouvoir continuer à peindre les samedis.
Il y a eu un moment sympa à essayer à plusieurs de découvrir le corps humain à l’aide d’un livre représentant les différentes parties de l’organisme que Judith avait apporté.
Quand nous sommes parties un petit groupe de garçons m’ont réclamé des dessins à colorier qu’ils aiment particulièrement, type Titoeuf…. Ils m’ont parlé également de certains jeux de société type "le mille bornes".
Au goûter, il y avait des gâteaux « maison » !!! et des pêches. Plusieurs enfants ont voulu emporter ce qui restait chez eux, il n’y a pas vraiment eu de partage, les parts de gâteaux et les fruits ont été très inéquitablement répartis. J’ai fait un commentaire sur la façon dont ça c’était passé en proposant que la prochaine fois on procède autrement. Il me semble que deux adultes ce n’est pas suffisant pour « animer » ce petit temps de présence. C’est important de prendre du temps avec les adultes, d’aller à la rencontre des enfants qui sont à la périphérie et qui nous regardent de loin… et d’être vraiment disponibles aux enfants présents.
Il y a eu une petite altercation avec un adulte présent au début qui ne fait pas partie de notre petite équipe. Je n’ai pas très bien compris ce qui s’était passé, mais les échanges entre une jeune fille et lui étaient très agressifs.
Je lui est signifié qu’on s’efforçait de ne pas s’y prendre de cette façon avec les enfants, qu’on cherchait à discuter, à comprendre ce qui s’était passé. Il est parti.
Il me semble que ce genre d’attitude ne peut rien apporter de constructif dans la relation avec les enfants. Depuis ces quelques mois que nous vivons ces après midis sur le terrain, j’ai remarqué que l’attitude bienveillante et respectueuse des adultes « animateurs » permettait aux enfants, la plus part du temps de traverser les conflits de façon relativement positive. Les enfants se prêtent souvent volontiers à cet exercice d’essayer de s’excuser….
Je pense que l’agressivité est beaucoup leur quotidien, l’intérêt de notre présence est justement de proposer d’autres choses dans la relation.
Je pense qu’il faut qu’on soit vigilent à rappeler aux adultes présents de façon ponctuelle le samedi, les règles et les objectifs que nous nous sommes donnés.

Georges nous a rejoins en fin d’après midi, il a fait des photos, il a joué avec certains enfants.

Certains garçons voulaient continuer à jouer à "la bonne paye" au moment du départ, ils n’avaient pas fini leur partie. Ils m’ont demandé de garder le jeu, ils se sont engagés à le ramener en bon état Samedi prochain… J’ai accepté. Rodica a également demandé à garder un ballon jusqu’à Samedi prochain !!!! 

Merci de dire pour ceux qui peuvent être présents Samedi 27 Aout
Bises à tous Josiane

Samedi 27 août

Bonjour à tous,

Nous étions 4 ce Samedi, plus une amie de Sabrina.
Les enfants n’étaient pas très nombreux au départ, ils sont venus peu à peu, environ une quinzaine sur l’après midi. La fête de l’Aïd est prévue pour Mardi, les enfants étaient avec leurs parents pour préparer cette fête (achat de vêtements….)

Nous avons investi dans une boite de peinture. Plusieurs ont voulu peindre, il y a besoin de répéter souvent les consignes d’utilisation du matériel, de prendre le temps d’installer le matériel, et les places de chacun pour que les enfants puissent être dans de bonnes conditions.
Ce fut globalement un temps calme et agréable.
Les tubes de gouache vont être rapidement utilisés, Orane suggère qu’on investisse plutôt sur des gros tubes des couleurs primaires, puis découvrir avec eux les mélanges de couleur….
J’ai animé des jeux de société avec quelques garçons. Ils avaient pas mal de difficulté à écouter les règles, à se concentrer, à attendre leur tour. Ces temps de jeu permettent de faire des apprentissages sur pas mal de domaines.
Une mère est venue rejoindre ses fils pour les voir jouer, pour choisir des dessins à emporter à la maison.
Beaucoup aiment rapporter des choses à la maison.
Abdel est revenu avec des copains en fin d’après midi, très fier de rapporter le jeu qu’il avait emprunté en bon état. Rabbah m’a demandé s’il pouvait reprendre ce jeu pour cette semaine. Ils avaient joué toute la semaine avec !!!

Il semble qu’ils n’aient pas beaucoup de jeux à leur disposition, peut être pourrions nous envisager un prêt de jeux, ça pourrait instaurer un climat de confiance entre nous, leur donner l’occasion de prendre soin du matériel collectif, de tenir leur engagement… et ça semble correspondre à un besoin.
Ils aiment découvrir de nouveaux jeux, j’en ai trouvé à Emmaüs. Nous pourrions faire le tour des bourses aux jouets pour avoir une grande diversité et changer régulièrement.
J’ai rencontré une autre mère et une grand-mère. Elles ont accueilli notre présence avec enthousiasme et confiance. La grand-mère m’a demandé si on ne pensait pas faire quelque chose pour les vieux. Je lui ai répondu qu’on pourrait peut être organiser des repas pour le quartier de façon à ce que tout le monde profite d’un temps partagé. Elle était partante !!!
Je suis allée à la rencontre de quelques garçons qui jouaient au ballon pour leur proposer de venir partager notre gouter. Ils m’ont répondu qu’ils faisaient le Ramadan, qu’ils étaient parti au bled cet été, nous avons discuté un moment de ce qu’ils avaient vécu avec leur famille. Ils viendront Samedi prochain, avec plaisir. 
Abdel et ses copains nous ont demandé si on pouvait venir les mercredis, « il y a beaucoup de monde sur le terrain ». Ils ont vraiment besoin de présence adulte, des jeux que nous proposons. Je pense envoyer un appel à volontaire sur les listes de diffusion pour envisager une présence le Mercredi.
Nous en reparlerons avec Adeline qui va nous rejoindre samedi prochain, c’est une très bonne nouvelle !!!!

Rabbah m’a dit qu’il préférait le Nutella au chocolat, Wassila a dit qu’elle préférait la confiture de fraises !!!! Le gouter est donc commandé pour Samedi prochain !!!

Nous rencontrons avec Adeline, Kadou et Rachid OULMI Vendredi 2 Septembre, avec jean CHABANNE et Georges GUNTHER. Nous allons envisager comment poursuivre cette présence auprès des enfants et des adultes à Beaubrun.
Nous sentons l’intérêt de construire des liens avec Alpha qui est très centré sur les questions d’apprentissages à partir de la demande de chacun, dans le cadre d’un accueil inconditionnel, libre, gratuit. Nos démarches sont donc très proches. Les enfants ont besoin d’accueil après l’école, d’encouragement dans les apprentissages scolaires.
Comment on les accompagne sans rentrer forcement dans le soutien exclusif aux devoirs ?
Sur le terrain, on remarque souvent les capacités des uns et des autres, à respecter un cadre, les envies de faire autrement, sur le plan de la relation à l’autre notamment.
Comment on peut encourager cette vitalité, leur donner la conscience de leurs capacités, de leurs ressources, et que ce soit un point d’appui une confiance pour « tenir » dans le cadre de l’école ?
Je vous livre des questions en vrac, il faudra faire ensemble le trie de ce que nous sentons possible d’investir.

Bonne semaine à tous, à samedi prochain Josiane

Samedi 3 septembre

Nous étions 5 pour animer cet après midi, c’est vraiment très confortable !!!!
La peinture, les jeux de société ont toujours un grand succès. Orane avait apporté des clipos qui ont occupés plusieurs groupes d’enfants qui ont fait des constructions collectivement. C’est bien d’avoir des jeux de construction….. Et d’avoir des jeux pour tous petits Dès notre arrivée sur le terrain, Rabbah m’a interpellé, le jeu que nous lui avions prêté la semaine dernière est resté chez lui.
Après avoir pris le temps de jouer, discuter avec les enfants et les mères présentes, je lui ai rappelé le cadre de ce prêt, c’est possible de prêter des jeux à condition que le contrat soir respecté : les ramener la semaine suivante.
Il a finalement accepté de bonne grâce d’aller chercher ce jeu malgré la distance importante du terrain à son domicile…   Des enfants plus grands jouaient au ballon à notre arrivée. J’ai reconnu certains avec lesquels il y avait eu des altercations plutôt violentes. Ils sont venus boire, gouter avec nous. Ca a été l’occasion de rappeler des règles de respect autour de ce gouter. Il y a eu finalement des échanges de sourires, de petits mots sympathiques…. C’est un petit pas !!!
Je crois que certains enfants viennent sur le terrain du fait de notre présence qui semble les sécuriser par rapport à cette relation plus dure avec ce groupe d’enfants plus grands… C’est juste une impression.

Certaines mères se rapprochent, viennent voir à quoi nous jouons, s’installent plus près de nos couvertures !!! Elles sont venus demander une part de gouter….
De nouveaux parents viennent à notre rencontre. J’ai également l’impression que le fait d’occuper le terrain de façon positive, en s’occupant des enfants, permet à certains adultes de sortir de chez eux. Ils viennent voir qui nous sommes, ils viennent discuter.
Quand beaucoup parlent de responsabiliser les parents…. Notre expérience nous permet de nous reconnaitre dans l’analyse de Laurent OTT sur notre responsabilité collective dans l’éducation des enfants, sur le fait que cette présence régulière renforce le cadre éducatif des enfants et que les adultes peu à peu se mette eux aussi à occuper l’espace public….

Une mère a demandé à sa fille de « remercier l’éducatrice ». J’ai juste répondu que je m’appelais Josiane, et qu’il n’y avait pas besoin de me dire merci, je passe un bon moment avec les enfants les samedis après midi.
Après coup cette histoire d’éducatrice m’a préoccupée. Il faudrait qu’on précise bien que nous ne sommes juste des adultes sans aucune prétention, mission éducative d’une quelconque institution !!!!

Nous souhaitons que les enfants puissent se sentir responsables de ce temps partagé, peut-être pourrions nous instaurer des responsabilités : préparer et servir le gouter, s’assurer que le matériel ne se perd pas, venir le chercher et le ramener avec nous au local….

Oscar a fait un petit film !!! c’est une super idée…. Il pourra peut être le mettre en ligne.
Nous sentons que nous avons besoin d’images pour témoigner de ce qui se vit chaque semaine.

Les enfants réclament notre présence plus souvent…
Nous (Adeline, Orane, Josiane) souhaitons mettre en route :
-  le même temps de présence le mercredi après midi de 14h à 17h sur le terrain.
-  Un accueil au local le mercredi matin de 10h à 12h, ouvert aux parents. Pour du bricolage, du jardinage, une disponibilité pour d’éventuelles aides aux devoirs…. Tout ce qui peut contribuer à mettre en évidence les compétences et les ressources de chacun.
-  Une ouverture après l’école le vendredi soir, pour un temps de gouter, de détente, également ouvert aux parents.

Nous lançons un appel à volontaires !!!
Merci de vos remarques suggestions…. Les réflexions de chacun enrichissent nos expériences et nous permettent d’avancer.
Bonne semaine à tous, à samedi

Bien amicalement Josiane

Samedi 17 septembre

Bonjour à tous,

Voici un petit commentaire sur le Samedi 17 Septembre au terrain de Tarentaize
Nous étions 4 adultes à partir de 15h, Oscar nous a rejoint plus tard. Les enfants sont arrivés en nombre important, environ 25, 30. Certains venaient pour la première fois, des petites filles et des adolescentes, des garçons aussi.
La peinture, les mandalas intéressent beaucoup d’enfants. Les jeux de société, les jeux de construction également (nous avons actuellement des clipos, il faudrait prévoir d’autres jeux type légos, jeux aimantés….).
Il m’a semblé à un moment donné, que 4 adultes c’était insuffisant. Certains garçons ont commencé un jeu seuls, ils l’ont laissé, sans le ranger.
On n’a pas pu prendre le temps de parler à chacun, de faire un peu connaissance, d’expliquer le cadre de ces après midis. Pour certains, je n’ai vu que des visages.
Malgré tout, l’après midi s’est relativement bien déroulé. Même la pluie n’a pas eu raison de nous !!!
Nous avons pu parler avec quelques parents. Les enfants nous attendent Mercredi prochain à 15h.
Rabbah et Abdel ont emprunté un jeu de raquettes, ils ont beaucoup hésité, ils voulaient être sûr de pouvoir le rapporter Mercredi. C’est peut être le signe du sens de l’engagement.

Nous avons rencontré la médiathèque, nous avons un rendez vous Mercredi matin pour savoir comment on peut s’organiser ensemble pour animer un temps à la médiathèque pour les mauvais jour, le Samedi et le mercredi après midi.
Ils sont d’accord sur le principe qu’on soit présents dans les locaux. Nous avons commencé à distribuer aux parents à la sortie de l’école les propositions pour cette année :
-   Notre présence sur le terrain le mercredi et samedi après midi de 15h à 17h.
-   Un accueil dans les locaux de Beaubrun le mercredi matin de 10hà 12h.
-   Le vendredi de 16h30 à 18h30 pour les enfants et les parents qui le souhaitent.

On en reparlera Vendredi à 12h30 au local de Beaubrun, 14 rue Deverchère, autour d’un petit repas, pour tous ceux qui peuvent (chacun apportant un petit quelque chose à partager).

Merci de vos commentaires sur tout ce qui vous parait nécessaire à discuter, suggestions….

A bientôt Josiane

Samedi 21 septembre

Bonjour à tous,

Nous avons démarré notre premier mercredi, le 21 Septembre. Abdel nous attendait avec quelques autres enfants. Un groupe du centre de loisir du Babet était présent sur le terrain.
Nous nous sommes présentés, et comme apparemment il n’y avait pas vraiment de choses proposées pour ce groupe d’enfants, ils sont tous venus vers les couvertures pour peindre, jouer.
Nous nous sommes retrouvé à trois, un peu débordées par le nombre, les deux animateurs étant très peu actifs.
Nous ne souhaitons surtout pas exclure d’enfant mais il faudra veiller les prochaines fois à répartir les rôles : nous mettons à disposition tel type d’activité aux enfants, l’équipe d’animateurs a forcement aussi des choses à proposer, donc, si c’est possible, nous mutualisons les propositions. Sinon je crains que nous nous fassions manger.
Orane a senti quelle avait trouvé le temps de discuter avec plusieurs enfants, pendant le temps où ils dessinaient.
J’ai pu jouer avec plusieurs petits groupes.
Adeline a remarqué qu’on voyait arriver des enfants qu’on n’avait encore jamais vu, peut être notre présence régulière les incitent à sortir de chez eux.
Rabbah est retourné chez lui pour nous ramener les raquettes qu’il avait emprunté, il nous a confié son petit frère pour aller gonfler une roue de vélo. Il me semble que c’est un bel acte de confiance.
Wassila est arrivée vers 16h30, regrettant de nous avoir oublié, elle a quand même pu peindre et emporter un dessin qui lui plaisait beaucoup. Camel a commencé un magnifique mandala qu’il aimerait qu’on laisse dans notre classeur.
Certains enfants souhaitent nous aider à rapporter les sacs au local, c’est l’occasion de découvrir la salle, et peut être aussi le signe qu’ils s’approprient ce temps de jeux.

Notre rencontre à la médiathèque a été très positive. Nous nous rejoignons sur la démarche auprès des enfants.
La médiatrice se réjouit de notre présence sur le terrain, elle sent parfois que les enfants accueillis à la médiathèque ont besoin d’autre chose, elle pourra nous les envoyer sur le terrain et n’aura pas l’impression de les mettre sur le trottoir.
Nous envisageons ensemble notre présence à la médiathèque à différents niveaux : 
-   Rendre accessible les différents espaces proposés que certains enfants ne fréquentent jamais, en faisant avec eux le premier pas.
-   Accompagner les enfants, les parents à l’heure du conte, aux séances de cinéma.
-   Se répartir en petit groupe pour découvrir les beaux livres, faire des jeux de société….
On doit rencontrer à nouveau l’équipe pour bien repérer tous les « bons coins » Mercredi 5 Octobre à 13h.
Cette visite est ouverte à tous ceux qui le peuvent.

A bientôt Josiane

Samedi 24 septembre

Bonjour,

Quelques commentaires de ce samedi 24 Septembre.
Nous étions 3 puis 4 puis 5 adultes.

A notre arrivée Abdel, Camel et Rabba semblaient avoir été bien bousculés par des plus grands d’environ 18 ans, l’un d’eux leur a ordonné de rentrer chez eux en les menaçant.
Ils sont revenus un peu plus tard. J’ai dit à Camel qu’on avait senti que ça se passait mal. Devant son silence je lui ai dit qu’on n’avait pas à tout savoir mais que s’il le souhaitait il pouvait nous parler quand il était préoccupé, qu’on était là pour les aider quand c’était difficile pour eux.

Il y a eu rapidement beaucoup d’enfants. Certains qu’on n’avait jamais vu, des plus petits.
Encore l’impression de ne pas être suffisamment d’adultes pour prendre contact avec chacun, de ne pas faire face à tout, les parents, ce qui se passe autour de nous, les tensions. La peinture continue à avoir beaucoup de succès, c’est un peu lourd à organiser, on assure surtout l’intendance, mais les enfants apprécient beaucoup.
Il y eu plusieurs ateliers, les enfants ont utilisé tout ce qui était à leur disposition, parfois de manière autonome, les jeux de cartes, les raquettes, les clipos, le mikado….
Il me semble qu’ils prennent de plus en plus l’initiative en nous proposant certains jeux à partager avec nous. 

Nous n’avons eu que peu de contact avec les adultes, j’ai pu parler à une mère des photos qu’on prenait parfois avec les enfants , elle a trouvé ça très bien.
Elle a pris l’adresse du site du portail sur lequel Georges met en ligne nos articles et photos. Il a pris ce samedi de très belles photos. Cette mère joue avec ses enfants, reste beaucoup avec nous. J’ai regretté de ne pas l’inviter à s’assoir avec nous pour participer aux jeux collectifs.

Au moment du gouter, c’était le rush, on a décidé qu’on ne pouvait pas offrir le gouter aux grands ados qui viennent souvent demander à boire. Le contact avec eux est plutôt sympa.
C’est peut être un peu dommage de ne pas proposer ce temps de partage, mais nous sommes vraiment débordés, nous touchons un peu nos limites.

J’ai repris Issa plusieurs fois, je le voyais toujours en train de taper sur l’un ou l’autre. Il est très grand très costaud, mais il n’a que 13 ans. Je le croyais bien plus âgé.
Il semble qu’il cherche sa place parmi nous, il faudra voir comment l’accueillir, il s’est déjà fait virer du centre de loisir. Je l’ai moi-même viré du groupe !!!
Au moment où, très énervée, je lui demandais sèchement de partir une mère est venue très énervée également pour dire « ya rien à faire pour eux, ils sont insupportables » je lui ai répondu, « on pense qu’en venant régulièrement pour jouer avec tout le monde, ça va devenir plus facile », je n’ai pas eu le temps de discuter plus.
Il manquait un adulte pour discuter avec les adultes.
Georges à jouer avec Issa, il le connait de Beaubrun.

Après le gouter, c’était un peu plus calme, on a pu chacun jouer, dessiner avec des petits groupes.
Avant qu’on parte, Rabbah est venu me dire qu’il avait passé un très bon après midi.

Le gouter reste un moment pas facile, c’est pas vraiment un temps de partage.
Il faudra voir comment on sollicite certains enfants pour nous aider à rapporter le matériel, ça leur fera repérer les lieux pour le mercredi matin et le vendredi soir, et ça les implique d’avantage.

A Mercredi pour ceux qui le peuvent, à 14h30 au local.
Bien amicalement Josiane

Mercredi 28 septembre

Bonjour à tous,

Nous sommes allées hier sur le terrain. Il faisait beau, il y avait beaucoup de mamans présentes, elles avaient aussi amené une couverture, certaines ont participé, proposé d’apporter des jeux de société et des feutres.

Il y a eu un bonne grosse bagarre entre trois ados que l’on connait bien, nous avons du intervenir fermement et demander à un d’entre eux de partir et de revenir dans de meilleures dispositions. Nous avons discuté longtemps. Tout a fini par s’apaiser et chacun a pu retrouver sa place dans le groupe.

Attention aux plus petits, un gamin de 2 ans environ qui trotte partout a échappé à la surveillance de sa maman et à la notre aussi, en deux minutes il avait disparu. Les plus grands on rapidement couru partout, il était derrière la bibliothèque... Ouf !

Pour le gouter, nous avons demandé à tous les enfants de s’asseoir, cela s’est passé plus calmement que samedi, mais il reste le gros moment de l’après midi !!

Pas mal de nouveaux enfants, mais toujours le groupe du départ.

Les enfants Rroms sont moins présents que l’année dernière, notre organisation actuelle ne nous laisse pas vraiment le temps d’aller les chercher.
Valérie de la médiathèque est passée nous apporter les programmes jeunesse, on pourrait en parler aux enfants et familles samedis...

Remarques de Laurent OTT

Les petits enfants peuvent d’autant plus nous échapper si nous n’avons pas d’espaces pour eux ; pouvez vous obtenir des tapis d’éveil ? Des jeux “premier âge” ? Des tunnels et igloos ? Si vous avez cela, les mamans resteront autour, les enfants profiteront ; cela vous fera un vrai “centre” et la sécurité sera améliorée.

A propos du goûter : quand vous aurez assuré cette étape, ce sont les enfants qui pourront répartir, organiser le goûter.

Sur les nouveaux enfants : excellent signe, selon moi ; n’hésitez pas à personnaliser les relations.

Sur la présence des enfants roms : c’est un peu dommage, car ils apportent vraiment quelque chose et puis c’est une expérience commune sur laquelle nous pourrions échanger ; nous ne sommes pas si nombreux à rapprocher les enfants Rroms des autres. Une idée comme cela à moyen terme : recruter un jeune Rrom en service civique ?

Samedi 8 octobre

Bonjour à tous,

Un petit commentaire sur l’après midi du samedi 8 Octobre Il faisait très froid !!!
Nous sommes restés environ une heure sur le terrain, avec une dizaine d’enfants dont certains grelottaient (pas suffisamment couverts !!)
Nous avons eu droit à un bonjour chaleureux des ado dont certains sont venus voir de plus près ce que nous avions à proposer. La relation devient plus facile, plus simple. Nous faisons partie du paysage.
La pluie a eu raison de nous, nous sommes allés demander refuge à la médiathèque. Une mère qui n’avait jamais mis les pieds à la médiathèque nous a accompagné et est restée tout le temps de notre présence. Je lui ai proposé plusieurs fois de jouer avec nous, j’ai fini par comprendre qu’elle avait de gros problèmes de compréhension.
Valérie avait prévu notre présence, des jeux nous attendaient. Cet accueil est vraiment un encouragement, une reconnaissance de ce que nous vivons avec les enfants et les familles sur le terrain.
Farès qui a beaucoup besoin de mouvement a été particulièrement tranquille, on a réalisé ensemble un puzzle, pas facile du tout, jusqu’au bout !!!
Les enfants ont regretté qu’il n’y ait pas de gouter, il est interdit de manger à la médiathèque, il faudra qu’on parle de cette possibilité avec Valérie, on sent que c’est un moment important pour les enfants et les parents.
A la médiathèque, plusieurs espaces sont à dispositions des enfants, il sera même possible de faire du bricolage dans le coin jeunesse. Nous pourrons ainsi alterner les mauvais jours avec un petit temps dehors avec des jeux plus collectifs et un temps à la médiathèque, ça élargit nos perspectives.

Nous avons installé un espace pour jouer au cercle de Beaubrun. Nous revenons du secours catholique. Nous avons trouvé plein de jeux intéressants, on nous en a donné également la semaine dernière. Nous avons de quoi diversifier nos après midis, on pourra même envisager des prêts de jeux.

Nous sommes invités à une rencontre avec les partenaires du CUCS mercredi 12 Octobre à 14h.

Voilà .. Nous nous retrouvons Mercredi à 15h sur le terrain, et Samedi 15 octobre à 14h30 à Beaubrun, pour ceux qui peuvent venir nous aider à préparer les sacs.

Bises à tous Josiane

Mercredi 12 octobre

Bonjour,

Un mercredi bien rempli !

Matinée agréable pour nous, pas pour un petit groupe de familles avec enfants Rroms, qui a été expulsé et qui avait trouvé refuge sur le parking. Nous les avons invités, mais n’ont pu participer que très partiellement à cause de tas de contraintes... Ils avaient dormi dans les voitures...

Nous avons eu une réunion avec les partenaires du quartier sur le thème de "l’accès aux loisirs".
Josiane a très très bien su expliquer le sens de notre démarche, en partant de l’idée que l’on est tous responsables sur le quartier de ce qui se passent envers les enfants. Même si visiblement tout le monde n’a pas encore compris nos "objectifs", on se rend compte que les regards changent, on s’intéresse à ce l’on fait, on sort ainsi des querelles associatives (à qui fait mieux) et de la concurrence ( à qui sont les enfants) puisque finalement on est tous d’accord pour dire que l’on travaillent tous pour que des enfants ne soient pas "oubliés", que nos constats sont partagés, que nos actions se complètent...

Notre après midi au terrain. 
Les conflits entre les pré ados semblent s’apaiser... Voilà trois fois que nos activités se passent très calmement, ceci est peut-être lié au fait que de plus en plus de mamans viennent avec nous sur les couvertures ?

Nous avons eu la visite de Valérie et de deux éducateurs de l’ACARS.

Je note la présence d’un petit qui vient depuis 3 ou 4 fois avec sa grand mère, il a 5 ou 6 ans. Il est hyper timide, il ne répond pas aux questions, il ne la lâche pas. En fait ses yeux disent qu’ils veut participer mais il ne s’y autorise pas, il se rapproche doucement. Je pense qu’ils reviendront, il est tellement effacé que j’ai encore oublié son prénom et je n’ose plus lui demander, et je me dit que ce serait bien que nous puissions l’accueillir par son prénom, si quelqu’un s’en souvient ?

Nous avons pu commencer le prêt de jeux (mikado et puissance4).   Petits rappels de dates :
mercredi et samedis de 15h00 à 17h00 nous sommes présents au terrain de Tarentaize ;
mercredi 10-12h00 et vendredi 16h30-18h30 dans nos locaux au 14, rue Claude Deverchère, 09.52.01.23.06.

Rencontre jeudi prochain, le 20 Octobre à 18h00, à L’école de travailleurs sociaux de Firminy, rue de la tour de Varan, pour un temps d’échange sur le travail social, avec la participation de Laurent Ott.

Adeline

Samedi 15 octobre

Bonjour,

Samedi 15 octobre, nous avons occupé le terrain.
Depuis deux nuits une quarantaine de rroms, familles avec enfants de tous les âges, se sont réfugiés sur le parking de Beaubrun, où ils dorment sur des cartons : adultes, enfants, bébés, personnes âgées. Une quinzaine d’enfants rroms sont venus partager notre après midi sur le terrain, plusieurs mères étaient présentes.

Nous avons rencontré sur l’après midi environ une cinquantaine d’enfants, nous étions 6 adultes.
Plusieurs mères se sont installées sur des couvertures, certaines ont dessiné.
L’ambiance a été globalement tranquille, agréable, la température était extraordinairement douce.
Une bonne douzaine d’enfants ont réalisé de belles sculptures en pâte à sel, de façon pratiquement autonome sur tout l’après midi, on a joué aussi aux raquettes, au ballon, à plusieurs jeux de société, à des jeux de construction.
Nous ne nous sommes pas sentis débordés. Plusieurs fois, les enfants ont entrepris des jeux de façon autonome. Je remarque que certains enfants semblent reprendre un peu confiance en eux même, ils entreprennent des choses sans se dire : « c’est trop dur, je ne vais pas y arriver ». Ils sont du coup plus calmes.
J’ai juste regretté de ne pas avoir une attitude plus ferme avec Issa qui voulait jouer aux raquettes alors qu’il avait pris une boulette de pâte à sel et n’a pas voulu là ramener à ceux qui en avaient besoin pour leurs sculptures. 

Le gouter s’est déroulé dans le calme, ils ont respecté globalement le fait que nous devions partager avec tout le monde, il n’y a pas eu de précipitation, chacun ayant compris que le partage serait le plus équitable possible.

La relation avec de nombreux enfants est vraiment établit.
La relation avec les parents est plutôt chaleureuse, il n’y a pas encore, à proprement parlé de discussion mais nous nous transmettons des signes de reconnaissance.

Wassila nous a apporté une très jolie carte qu’elle avait réalisée à la médiathèque avec Valérie, où elle nous souhaitait de vivre un bon après midi. Merci pour ces signes de reconnaissance, nous ne sommes pas seuls, ça nous porte à continuer.

Sur la fin de l’après midi, Georges et Oscar sont intervenus auprès d’un groupe d’ado, environ 15 ans qui s’amusaient avec un plus petit à le bousculer, le contraignant à rester assis avec eux. Ils ont semblé menacer de mettre à mal notre temps de jeux auprès des enfants. C’est la première fois qu’un groupe réagit de cette façon quand nous intervenons.
Nous avons raison d’intervenir chaque fois que nous sommes témoins de ces attitudes où un plus petit est confronté à des plus grands. Je doute qu’il vienne se plaindre de lui-même. N’hésitons pas à en parler ensemble quand nous sommes témoins de ces comportements pour ne pas laisser faire.

Le rangement a été facile nous avons récupéré tous les jeux, nous avons été aidé par plusieurs enfants pour le rangement.
Rabbah a voulu voir où était notre local, il souhaite participer à nos rencontres du mercredi matin et du vendredi après midi. Une mère était également intéressée. 

Nous allons envoyer notre dossier de demande de volontaires, nous rencontrons Marianne de Unicité pour finaliser ce dossier.
Nous allons ensuite entreprendre des dossiers de demande de financement, le poste d’Adeline ne sera financé que jusqu’en Mai 2012.

Josiane

Samedi 22 octobre

Des nouvelles du terrain,

L’après midi démarre fort, nous n’avions pas eu le temps de poser nos sacs que les enfants se précipitaient sur les jeux.

Nous commençons à être au point concernant les propositions de jeux. _ Adeline a renouvelé le stock de raquettes, ballons….
Plusieurs groupes ont pu se constituer sans se chamailler pour des jeux.
Orane, Sébastien et Oscar ont joué avec chacun un, deux à trois enfants, Adeline a été présente à différents endroits.

Je me suis centrée sur l’atelier pate à sel qui démarrait un peu mal. Le groupe était important, il fallait se répartir le matériel, il y avait beaucoup de tensions entre les filles. Peu à peu, on a trouvé un meilleur équilibre, l’agressivité s’est plutôt tournée sur moi qui n’avait pas fait suffisamment de pate et qui en plus l’avait ratée !!! Elle collait un peu. Malgré tout on a réalisé de belles choses, beaucoup de cœurs.

J’ai trouvé le temps de parlé avec certains enfants, le lien devient plus sûr, ils arrivent à dire les envies, les contrariétés. Abdel voudrait faire un masque pour Halloween. Nous avons prévu un temps pour faire des masques, le mercredi matin et le vendredi après midi.

J’ai pu parlé aussi un peu avec les mères. Je les ai senties ce jour là, plutôt isolées, un peu fermées, elles n’ont pas cherché à parler entre elles.
Une m’a parlée de ses soucis au travail, elle risque de passer aux horaires des 3/8 et devra trouver un autre mode d’organisation pour ses trois enfants. Une autre m’a interpellée sur les enfants rroms, elle se demandait d’où ils venaient. Je lui ai expliqué que depuis dix jours, ces familles étaient condamnées à dormir et vivre sur le parking de Beaubrun. Une discussion s’est faite entre Oscar, Ivan et cette mère sur ces questions de rejet, de maltraitance de ces familles qui sont sans reconnaissance administrative.
La présence des enfants rroms permet de parler de ces réalités. Il me semble que l’ambiance entre tous les enfants est moins cristallisée sur ces questions de rroms, pas rroms. Plusieurs enfants du quartier ont compris qu’ils vivaient sur le parking, ils cherchent à comprendre, l’attitude se transforme.

J’ai pu présenter notre travail à une autre famille qui venait d’un autre quartier, ils sont venu me remercier en partant de notre accueil et de ce que nous vivions avec les enfants. Ils reviendront participer à nos après midis.

Il y a des scènes de complicité étonnante, le petit Yannis, 4 ans, a disputé une partie de raquette avec un ado de 15 ans !!!.

Le gouter a été un moment de rush, mais on n’a oublié personne, les plus grands, les mères.

Nous avons inauguré nos beaux tapis offerts par les Robinsons. Merci beaucoup de cette marque de reconnaissance, c’est un fort encouragement. La présence de Laurent et Hélène a été un beau moment de partage.

Notre soirée à l’IREIS a été très réussie, environ une centaine de personnes, dont la moitié étudiants et les autres des travailleurs sociaux. La parole a vraiment circulé tout au long de la soirée. Laurent a pu conclure sur la défense du social plutôt que le reconnaissance du travail social.
Un compte rendu sera prochainement transmis.

Sinon, Mélusine sera présente mercredi 26 octobre après midi, elle va proposer un temps de découverte des arbres, de la nature. Il faudrait qu’on soit un peu nombreux en adultes.

A bientôt donc Josiane

Mercredi 26 octobre

Bonjour,

Quelques nouvelles de nos ateliers.

Ce mercredi matin nous avons fait des masques d’Halloween. Les enfants les plus demandeurs n’ont pas pu venir, nous reprosons donc de vendredi après midi puisque ce sont les vacances un atelier masque de 14 à 17h00. Si vous êtes partants, nous ferons aussi un plat à base de courge, nous creuserons une citrouille et mangerons des bonbons... C’est à l’amicale, au 14 rue Claude Deverchère.

Mercredi après midi au terrain :
Nous avions encore la chance d’avoir le soleil !
Mélusine a du annuler à cause de son travail, elle reviendra... Nous avons fait un atelier de collage de feuilles aux couleurs d’automne sur de grandes feuilles et nos activités classiques ( dessin, jeux d’extérieurs et de société...)
Il y avait pas mal d’enfants, les habitués et des nouveaux. Certaines des familles Rroms qui vivaient depuis plusieurs semaines sur le parking ont ouvert un squat, les enfants étaient moins nombreux.
Je profite de ce message pour rappeler le rassemblement " la nuit blanche des sans abris" de ce soir place Jean Jaurès à partir de 17h00. De nombreuses associations sont présentes, il y aura des tentes d’installées, de la musique, une soupe... une rencontre avec la préfecture est prévue.
J’en reviens à mercredi, les ados étaient nombreux, et le terrain de sport était occupé par un groupe de jeunes adultes qui jouaient au foot, ils n’avaient donc plus leur espace comme d’habitude. En discutant nous nous disions que si les adultes sont à nouveau présents nous pourrions aller les voir pour partager l’espace ou le temps, afin que tout le monde puisse passer un bon après midi...
Nous avons pris des photos, nous les ferons développer et ferons des tableaux avec les enfants les mercredis matin ou les vendredis.

L’atelier pour les plus petits :
Nous devrions pouvoir commencer le 18/11. Ce sera l’occasion pour les enfants pas encore scolarisés et un adulte proche de venir passer un moment ensemble. Ce sera les vendredi de 14 à16h00 en dehors des vacances scolaires dans la salle petite enfance du centre de loisir de l’amicale.

Sur le quartier :
Le mercredi 28/12, à l’initiative de la médiathèque nous participerons à une rencontre avec les enfants et les structures du quartier qui le souhaitent sur le thème de l’hiver.... Nous en reparlerons

A très bientôt, Adeline 09.52.01.23.06.

La semaine du 24 octobre

C’était les vacances, nous avons partagé plusieurs moments de la semaine avec les enfants :
-   le mercredi matin à Beaubrun pour réaliser des masques d’Halloween,
-   le mercredi après midi sur le terrain,
-   le Vendredi après midi à Beaubrun pour les masques, la citrouille, la confiture de courge,
-   le samedi après midi sur le terrain

Les enfants commencent à bien repérer notre local, ils viennent spontanément nous voir aux heures d’ouverture, demandent à emprunter un jeu, en ramènent un autre, font des propositions….
C’est Abdel qui souhaitait faire des masques, on a pu faire cette proposition aux enfants le samedi sur le terrain et se donner des rendez vous au local.

L’intérêt du local, c’est d’avoir un grand espace, des jeux sont en permanence à disposition des enfants qui peuvent arrêter l’activité proposée et choisir de faire autre chose.
Environ une quinzaine d’enfants nous ont rejoint au local les deux demi journées. Chacun a pu au moins réaliser un masque totalement, en étant satisfait du résultat.
Nous avons creuser une citrouille pour faire un monstre, les grands ont eu beaucoup le plaisir à vivre ce temps, on a fait de la confiture avec la courge. Nous commençons à construire une histoire commune.
Il y a eu quelques tensions entre les plus grands, c’est souvent Abdel qui contribue à ce climat. Nous arrivons à le reprendre, à retrouver de la sérénité dans le groupe, mais ça nous demande de lui consacrer beaucoup d’attention, au détriment des autres parfois.
Abdel nous montre de plus en plus ses difficultés, on peut imaginer qu’il n’y a personne à la maison pour s’occuper de lui. Il dit qu’il voit des films d’horreur quand il n’arrive pas à dormir la nuit, il est très souvent sur un registre agressif, provoquant avec les autres, il a mimé plusieurs fois une scène porno avec les bruits…. qui manifestaient qu’il savait bien de quoi il parlait.
En discutant entre adultes, nous sentons nos limites pour accompagner ce garçon qui n’a que douze ans, qui va mal et qui met à mal les autres. Il tape parfois des copains sans raison. J’ai du raccompagner un garçon qu’Abdel avait malmené brutalement sans raison et c’est très souvent que ça arrive.
Nous envisageons de faire appel à une personne compétente pour évoquer ce genre de situations et voir comment avancer.

Wassila semble être aussi une petite fille très malheureuse, rejetée des autres. Samedi personne ne voulait jouer avec elle, elle avait des poux qui courraient sur sa tête. Je lui est parlé discrètement, elle niait. J’ai parlé de ma propre expérience de galère avec les poux. Je n’ai pas osé interpeller sa maman qui parlait avec d’autres adultes, les traitements sont très chers. Ne connaitrait-on pas des trucs pas chers type eau vinaigrée… ?

Sur le terrain, nous avons vécus pleins de moments très agréables, de jeux à plusieurs où certains enfants rayonnent sur le groupe, ou avec un seul enfant il est possible de se parler. Il y a eu également des périodes de tension. Nous nous efforçons de ne pas perdre une occasion pour se réjouir de tous ces bons moments partagés.
Plusieurs enfants arrivent avec leur petits frères et sœurs, on sent qu’ils ont l’habitude d’en avoir la responsabilité. Ils nous les confient parfois, nous proposons toujours des activités de leur âge pour que les grands frères et sœurs aient un temps pour eux.

Le temps du gouter du samedi a été très sympa, nous avons manger notre confiture de courge !!! A ce moment là nous faisions corps, ceux qui avaient participé ont expliqué comment ils s’y étaient pris. Même si certains n’ont pas aimé, beaucoup avaient envie les prochaines semaines de participer à ces petites rencontres au local.

Sinon, nous avons apporté notre dossier de demande de volontaires du service civique, nous avons besoin d’être plus nombreux, nous sommes toujours à la limite, à parfois ne pouvoir assurer que la gestion du collectif.
Nous sommes en train de réaliser des demandes de subvention de fonctionnement, il faut absolument que le poste d’Adeline soit pérenne, ce n’est pas envisageable que nous nous désengagions de cette présence sur le terrain, au local. Ce n’est pas envisageable de le faire de façon uniquement bénévole. De monter des dossiers, ça permet d’interpeller les collectivités sur une réalité concrète. La personne contactée à la CAF a été très intéressée et interpellée par le contenu.

Merci à ceux qui peuvent nous prêter main forte les mercredis et samedis après midi.
Nous nous retrouvons à 14h30 au local pour préparer les sacs ou à 15h sur le terrain.

Bien amicalement Josiane.

Remarque de Laurent Ott

Wassilia et Abdel représentent bien les deux types d’enfants qui s’accrochent le plus dans tous les sens du terme à ce que nous pouvons proposer. Nous savons confusément que c’est bien pour ces deux types d’enfants que nous avons besoin d’être là et présents. Bien entendu cela paraît très lacunaire ou insuffisant.
Pour autant même si ça ne se voit pas, je crois vraiment que des graines sont semées par la présence et la disponibilité que c’est la durée qui va compter. Votre Abdel ne vous en veut certainement pas d’intervenir à son sujet. Peut être pourriez vous lui confier une responsabilité ?
Je suis d’accord avec vous : il faut pérenniser le poste d’Adeline. Je pense que les REAAp devraient vous financer on pourrait vous communiquer notre dossier

Bien à vous, Laurent

Poster un message

Warning: Illegal string offset 'nom' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 145 Warning: Illegal string offset 'email' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 146
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Création mcr-consultants, squelettes sous license GPL. Site réalisé avec SPIP