[Portail pour l’accès aux droits sociaux]

« ATELIER DES ENFANTS, ACCUEIL DES FAMILLES » au Réseau d’entraide et de solidarité de l’amicale Laïque de Beaubrun

Un projet qui s’inspire de la pédagogie sociale en milieu ouvert.

samedi 4 juin 2011 -

« ATELIER DES ENFANTS, ACCUEIL DES FAMILLES » : PRÉSENTATION DU PROJET

Les constats

Depuis près d’un an, un réseau d’entraide et de solidarité est à la disposition des habitants à l’Amicale Laïque de Beaubrun pour permettre l’accès aux droits, accompagner les personnes dans leurs démarches (voir : "Un nouveau lieu d’accueil et d’entre aide à l’amicale laïque de Beaubrun").
Depuis que cet accueil est en place, de nombreux enfants passent et, en faisant davantage connaissance avec eux, on constate qu’un certain nombre d’entre eux, en âge de l’école élémentaire, s’ennuient. Ce sont notamment ceux qui ne sont pas inscrits au centre de loisir, ni dans aucune activité périscolaire, sportive. Ils se retrouvent seuls dans la rue après l’école, le mercredi, le week-end, et pendant les vacances scolaires.
Plusieurs démarches ont été faites en direction des différentes structures qui animent le quartier pour interpeller sur cette question préoccupante. Le service de prévention spécialisé a été rencontré, il répond qu’il n’est pas dans sa mission de s’adresser à ce jeune public. Nous sommes en lien avec les autres structures d’accueil d’enfants du quartier, le centre de loisirs de l’amicale laïque de Beaubrun, la maison de quartier, la bibliothèque, l’association solidarité rroms… La directrice du centre de loisir de l’amicale laïque de Beaubrun, reconnait l’intérêt de notre démarche. Nous souhaitons ensemble proposer une rencontre à tous les acteurs sociaux qui interviennent sur le quartier Beaubrun/ Tarentaise.

Ces enfants sont demandeurs de lieux pour être accueillis avec d’autres.
Ils viennent à la permanence d’entraide, demandent à faire des dessins, cherchent de l’aide pour leurs devoirs…. Ils recherchent la relation avec l’adulte et aussi avec les autres enfants.
Il s’agit pour la plupart d’enfants dont les familles ont à gérer d’importantes difficultés. Cette solitude manifestée par les enfants nous interroge sur l’isolement éventuel que vivent ces familles. Pour la plupart, ces enfants rencontrent des difficultés dans différents domaines de leur existence. Ils ont souvent un gros retard scolaire, des difficultés de comportements, ils ne sont pas toujours très bien intégrés dans le quartier, leurs parents n’arrivent pas forcement à prendre en compte leurs différents besoins, ces jeunes enfants restent parfois sans aucune surveillance à déambuler dans les rues de la ville pendant plusieurs heures.

Évolution de l’action

Dans un premier temps, à partir du mois de Septembre, une ouverture du réseau d’entraide et de solidarité a été proposée aux enfants pour l’aide aux devoirs et les jeux le mardi et le jeudi après 16h30.
Nous avons rapidement senti la nécessité d’évoluer vers un accueil sur des jours où l’école est fermée, notamment le week end. Nous avons donc décidé de faire appel à la bonne volonté. Nous sommes donc présents depuis le mois de Mars le samedi après midi sur le terrain de jeux de Tarentaise et depuis le mois de Mai, les mercredis après midi, pour accompagner les enfants à des activités prévues sur le quartier, notamment avec la médiathèque. Nous envisageons également de mettre en route un atelier jardinage dans la cour de l‘amicale, en sollicitant l’aide des personnes qui fréquentent le cercle et en s’appuyant sur l’expérience du centre de loisir de l’amicale laïque.
Nous sommes actuellement une dizaine d’adultes pour assurer une présence les mercredis et les samedis après midi. Ces adultes ont des parcours de vie très divers, ce qui contribue à l’enrichissement des propositions d’animation. Plusieurs d’entre nous sont issues de différents pays d’origine, à savoir le Tchad, l’Allemagne, l’Algérie….. Les professions et formations sont également très diversifiées : une éducatrice spécialisée, une puéricultrice, une animatrice de centre de loisirs, une permanente de l’association Alpha, une femme de ménage de l’Amicale….
Toutes ces personnes présentes régulièrement sont bénévoles.

Déroulement des activités

De nombreux enfants de différents âges et nationalités se retrouvent. Nous notons la participation d’enfants Rroms dans nos activités, ce qui est très positif puisque ces enfants sont généralement assez peu présents dans le cadre des loisirs...
Les enfants ont d’emblée accueilli positivement notre présence. Ils participent volontiers aux jeux proposés, font des propositions de jeux et nous demandent de les animer, nous demandent si nous allons revenir la semaine d’après…Plusieurs mères sont également venues nous demander si nous allions revenir régulièrement et se réjouissent de cette présence d’adulte auprès de enfants.

Nous n’avons pas de projet d’activités très déterminé, nous sommes présents à ce qui se passe, nous apportons les jeux nécessaires, suffisamment diversifiés, nous en proposons d’autres à partir de ce que nous observons pendant le temps d’animation. Nous sentons que ce travail sur le quartier, auprès des enfants est forcement, évolutif, il se construit en fonction des besoins repérés, avec les enfants.
Il nous parait important, pour répondre à cette demande d’animation, de le faire de façon régulière, gratuite et libre en évitant notamment les formalités administratives d’une inscription, les parents ayant à gérer au quotidien un grand nombre de contraintes. Notre accueil est donc inconditionnel, anonyme. Il est ouvert à tous, il n’y a pas de condition d’âge, chacun y trouve sa place.

Le nombre d’enfants présents importe peu, nous sommes attachés à la qualité de la relation qui se construit avec les enfants, et entre les enfants. Le nombre d’adultes présents dans notre équipe, et notre organisation, permet d’accueillir et de jouer avec autant d’enfants qui le souhaitent. Nous cherchons notamment à apprendre ensemble à coopérer, à gérer les conflits, à développer l’initiative et l’autonomie des enfants.
Nous souhaitons pouvoir continuer à être présents sur ce lieu de façon régulière et tenant nos objectifs sur la durée, où les enfants et les adultes puissent venir quand ils le désirent, de façon inconditionnelle.

Pour que cette démarche s’inscrive sur la durée, il nous semble nécessaire d’envisager la mise en place, dans la mesure de nos possibilités, d’espaces de formation (rencontre avec d’autres travailleurs sociaux et formateurs, abonnement à des revues…). Nous avons organisé en Avril la venue de Laurent OTT qui développe depuis plusieurs années des interventions éducatives en milieu ouvert, selon les conceptions de la pédagogie sociale développée par Célestin Freinet. Il est prévu d’organiser des temps de formation avec les différents porteurs de projet de la pédagogie sociale, du travail de rue avec les enfants.
Nous réfléchissons aussi de manière globale à la pérennisation de notre travail, (réflexion sur l’évolution du projet, rencontre avec les acteurs sociaux et politique sur le quartier…) avec le souhait de s’enrichir mutuellement de nos connaissances.

Nos objectifs

Pour que cet accueil devienne un réel soutien pour les enfants, nous cherchons à tenir différents objectifs, notamment celui d’offrir aux enfants un cadre rassurant et structurant.
Ceci nécessite une qualité de l’accompagnement, avec des accueillants sachant être contenant, et mettre en place un travail basé sur la confiance, le respect, l’égalité et l’absence de jugement par rapport aux difficultés que rencontrent les enfants et leurs familles.

Pour cela nous pensons important de : - Se présenter aux parents de chacun des enfants pour expliquer notre démarche et leur demander l’autorisation d’accueillir leurs enfants, de façon à les situer dans leur autorité parentale, de créer un lien de confiance.

- Aller chercher les enfants repérés et demandeurs, qui pour diverses raisons ne viennent pas d’eux même à cet accueil et les ramener à leur domicile (surtout les plus jeunes d’entre eux), de façon à avoir un contact régulier avec les familles.

- Être à chaque séance, un nombre important d’adultes de façon à être disponible et à l’écoute de chacun, ne pas limiter le nombre d’enfants qui souhaitent participer, permettre le plus possible un climat de respect, les accompagner dans les activités proposées de façon à ce qu’ils réussissent ce qu’ils ont entrepris et mettre en valeur ce qu’ils arrivent bien à faire.

- Prévoir des rencontres régulières de l’équipe d’animation pour réfléchir à la meilleure façon d’accueillir les enfants et leur famille, pour construire le temps d’accueil et y apporter les améliorations nécessaires en fonction de l’évolution du groupe, des conflits entre les enfants, pour transmettre les infos sur les possibilités de diversification de l’animation, de sorties…. Établir un cahier de liaison pour bien cerner l’évolution de cette démarche dans le temps.

- Proposer plusieurs ateliers à chaque séance de façon à ce que les enfants puissent circuler librement, en fonction de leur centre d’intérêt, pour éviter qu’ils soient trop nombreux sur une même activité. Leur permettre de changer d’activités ou de faire une pause s’ils s’en lassent.

- Varier le plus possible les activités de façon à permettre à chacun de pouvoir exercer ses différents « talents » et s’ouvrir à différentes expériences, en utilisant les ressources des adultes présents et d’autres adultes qui peuvent nous partager leurs compétences, toujours sur le principe du bénévolat.
Nous avons quelques pistes :

  • atelier bricolage,
  • travail d’apprentissage par l’outil informatique
  • construction en Kaplas, faire venir l’association « Kapla animation » pour nous faire découvrir les multiples possibilités de construction,
  • initiation au basket avec un animateur compétent,
  • construction et lancement de fusées à eau ;
  • atelier clown avec un animateur compétent,
  • le parachute, jeu d’extérieur pour l’apprentissage des jeux collectifs et coopératifs,
  • Radio Dio souhaite rendre accessible son studio aux enfants, une première rencontre a eu lieu avec un petit groupe d’enfants, un projet est en cours de réalisation.
  • réalisation de fusées à eau
  • Un travail semble possible avec l’association « ocivélo » installée dans les locaux de l’amicale laïque. L’objectif est de favoriser les déplacements en ville en vélo. Leur atelier de réparation de vélo peut se mettre à la disposition des enfants. Cette association souhaite également prêter des vélos d’enfants pendant nos temps d’animation.

- Rendre accessibles aux enfants et à leur familles les différents espaces existants sur le quartier : médiathèque, ludothèque, lieux d’accueil parents enfants, centre de loisir de l’amicale laïque, Maison de quartier, en les accompagnant, de façon à les sortir de leur isolement, qu’ils soient intégrés le plus possible à la vie du quartier.

- S’informer des différentes manifestations qui sont à la disposition des enfants et des familles (spectacles, lecture de conte…) et les partager avec eux.

- Proposer des sorties en familles pour faire connaissance et connaitre les besoins les envies.

- Profiter de la grande diversité d’origine et de parcours tant des animateurs du groupe que des enfants du quartier et proposer des activités qui mettent en valeur les différentes cultures (musique, danse….) et ainsi lutter contre les discriminations et tous ces stéréotypes : Accueillir toute la misère du monde….. Ou plutôt chercher à en accueillir les richesses…. ? !!!!

Perspectives

Nous espérons ainsi que, peu à peu, ces familles trouvent leur place parmi les autres et puissent devenir partie prenante dans les affaires qui les concernent, que leur quotidien s’améliore. Ce sont pour certaines, des familles récemment arrivées sur le quartier, qui n’ont pas ou très peu d’accès aux droits (prestations familiales, allocation logement, CMU, RSA…), pour certaines elles maîtrisent mal la langue française. Des liens sont établis avec l’association Alpha qui accueille les personnes en fonction de leur demande et qui développe des animations de co apprentissage au sein des groupes de participants. Les habitants plus anciennement installés sur le quartier semblent peu mobiles, construisent peu de lien avec l’extérieur, voire sont même très isolés. Les enfants sont souvent seuls, n’ont pas de jeux à partager avec les autres sur le quartier.
Nous nous laissons toute latitude pour construire avec ces familles ce qui sera nécessaire pour sortir de l’isolement, mieux comprendre avec d’autres leur quotidien, accéder aux droits, régler des problèmes concrets….
Ce qui peut se traduire par un accueil au réseau d’entraide et de solidarité, avec la possibilité d’organiser des rencontres collectives, des rencontres débats avec des intervenants compétents, des projections de films autour de questions concrètes de façon à accroître ensemble notre compréhension….. et, bien évidemment des rencontres conviviales et festives, tout ce qui peut permettre à chacun d’avoir envie de sortir de chez soi et d’aller à la rencontre des autres…

Nous souhaitons que notre initiative puisse s’inscrire en cohérence avec ce qui existe déjà au niveau du Centre de Loisirs de l’Amicale, de la Maison de Quartier du Babet, de la Médiathèque, et qu’il soit possible de s’enrichir mutuellement des différentes animations qui pourront se construire au fil du temps, de façon à favoriser le plus possible l’intégration des enfants et de leur famille.
Par exemple, nous pouvons assurer des accompagnements de petits groupes d’enfants à la médiathèque pour profiter des heures du conte, de projections de films, accompagnement au studio de radio dio, accompagnement à des spectacles les samedis, inviter largement les habitants du quartier à d’éventuelles rencontres….

Conclusion

Nous espérons que différents partenaires nous soutiendront pour développer cette forme d’accueil inconditionnelle. Elle permet de rompre l’isolement de certains enfants, d’assurer une forme de veille éducative pour les plus jeunes, en complémentarité avec ce qui existe déjà sur le quartier.
Même si notre action est limitée pour l’instant, nous ne sommes présents actuellement sur deux jours, au fils des rencontres et lors de nos sorties sur le quartier nous nous apercevons que la demande est importante et partagée par les habitants et les acteurs du quartier.

Nous nous reconnaissons dans la démarche d’intervention en milieu ouvert et de pédagogie sociale qui développe un travail dans les quartiers auprès des enfants et avec les familles et qui s’appuie sur le postulat que nous sommes collectivement responsable de l’éducation des enfants. Voici comment le GPAS, le Groupement de Pédagogie et d’Animation Sociale défini la pédagogie sociale :

"La notion de pédagogie sociale est fondée sur le constat d’un lien étroit entre l’éducation de l’enfant et la société dans laquelle il vit. Chaque pédagogue, impliqué dans la vie de sa commune, de son quartier, a sur l’enfant un projet éducatif qui se réfère à un projet de société. La pédagogie a pour vocation de faire évoluer certains aspects qui dans la société ne sont pas acceptables. La pédagogie ne peut ainsi admettre que des enfants et leurs familles vivent au dessous du seuil de pauvreté, que les trois premières entreprises mondiales aient un chiffre d’affaire supérieur au PIB des 57 pays les plus pauvres, que la pollution menace l’existence même de notre planète. C’est pourquoi chaque pédagogue doit s’interroger sur son projet éducatif et donc sur la société, peut avoir à cœur de former l’enfant à la solidarité, à la fraternité, à la citoyenneté, à la sensibilisation aux questions fondamentales en jeu dans le monde contemporain."

Réseau d’entraide et de solidarité
de l’amicale Laïque de Beaubrun

14, rue Claude Deverchère
42000 Saint-Etienne
Contact :
Adeline ou Josiane, 09.52.01.23.06., 06 98 95 91 37
adcombat@laposte.net ; josianereymond@orange.fr

Poster un message

Warning: Illegal string offset 'nom' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 145 Warning: Illegal string offset 'email' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 146
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Création mcr-consultants, squelettes sous license GPL. Site réalisé avec SPIP