[Portail pour l’accès aux droits sociaux]

Débats à St Etienne avec Jacques LADSOUS

Les 10 et 11 décembre à l’initiative du groupe « le travail social dans la crise »

mercredi 17 novembre 2010 -

Face à la logique libérale qui construit une politique d’individualisation, d’enfermement qui empêche les solidarités
Face à l’appauvrissement croissant, à la réduction de l’accès aux droits pour tous
Face aux dégradations du service à la personne où les marges de manœuvre du travailleur social s’amenuisent….
Le groupe « le travail social dans la crise » propose d’ouvrir un large débat public pour redéfinir ensemble l’action sociale.

Deux propositions de débat à St Etienne, animés par Jacques LADSOUS :

Une conférence débat
Vendredi 10 Décembre à 19h
à l’amicale de Tardy, 86 rue Vaillant Couturier (entrée également côté Bd Urbain)

« Quelle société vivons nous ?..... Quelle société voulons nous ?
Comment passer d’une addition d’individus consommateurs, à un collectif de citoyens acteurs ?
De l’observation à l’analyse, de l’analyse à l’action »

Un atelier de travail
Samedi 11 Décembre de 9h à 12H à l’amicale de Chapelon, 11 Rue Benoit Malon

Comment faire vivre les gens à la rencontre desquels nous sommes envoyés ?
Comment être avec eux des agents de développement, de façon à ce qu’ils puissent devenir partie prenante dans les affaires qui nous concernent tous ?
Travail sur les normes : inventaire, analyse, stratégie à construire.
Certaines normes sont en contradiction avec nos missions : Jacques LADSOUS nous interroge :
« Que peut on proposer pour sortir d’une action sociale et éducative « normative », soumise aux normes, aux dispositifs en place et construire une action sociale et éducative « normalisante », qui invente d’autres normes pour mieux vivre ensemble, faire ensemble société ? »

Affichettes de ces rencontres ci dessous en documents à télécharger.

Sur le programme de rencontres programmées par le groupe "Le travail social dans la crise" voir sur le site des réseaux citoyens.


Jacques LADSOUS a été éducateur spécialisé, co-producteur « des états généraux du social ». Le livre « reconstruire l’action sociale » rapporte cette expérience. A partir des constats :
-  sur l‘évolution du travail social qui se transforme toujours plus selon des logiques de rentabilité,
-  sur l’appauvrissement des personnes et la diminution de l’accès aux droits pour tous,
un collectif de travailleurs sociaux a entrepris une démarche pour organiser sur deux années de 2002 à 2004, des rencontres à l’échelle du territoire, favoriser des débats qui ont débouché sur des propositions concrètes.

Jacques LADSOUS a été également co-président du Conseil Supérieur du Travail Social qui apporte régulièrement son analyse sur les dispositifs mis en place, rappelant les principes éthiques de l’action sociale.
Il est actuellement secrétaire du Centre d’étude et d’information sur l’action sociale.

Vous trouverez sur le cite 7.8.9. radio sociale un résumé du livre « reconstruire l’action sociale » et une vidéo de 2 mn50 qui évoque quelques éléments de ces deux années de chantier à l’échelle du territoire : http://www.789radiosociale.org/spip.php ?article62

Le groupe "le travail social dans la crise" est engagé dans une réflexion, un partage d’expériences sur le travail social. Il se réunit régulièrement depuis plus d’une année. Il rassemble des travailleurs sociaux de différentes institutions et associations, des membres d’associations. Il est issu des questionnements, inquiétudes sur l’évolution de l’action sociale en générale. Pour en savoir plus voir notamment :
Invitation à engager un programme de travail sur « le travail social et l’action sociale dans la crise ».
Le travail social peut-il devenir un moyen de transformation ?
Invitation du groupe "le travail social dans la crise" à répondre à cet impératif de travail collectif.

Pièces jointes

Télécharger Nom Extension Taille
affichette conférence débat affichette conférence débat Word 21.5 ko
affichette atelier de travail affichette atelier de travail Word 22 ko

Forum

Date par Message
5/12 Débats à St Etienne avec Jacques LADSOUS

Une contribution pour amorcer la réflexion en vue des prochaines rencontres avec Jacques LADSOUS.

Dans nos différents lieux de travail, nous constatons que, de manière générale, les personnes sont non seulement moins soutenues pour traverser les difficultés mais souvent mises en difficulté par les derniers dispositifs qui sont de plus en plus contraignants. Les travailleurs sociaux accomplissent des taches de plus en plus morcelées qui apportent rarement des réponses positives à la demande d’aide, les marges de manœuvre s’amenuisent.

Ces nouvelles lois, conditionnées par cette politique endémique de restriction budgétaire, de suppression d’emplois concernant l’accueil, l’accompagnement, l’éducation, le soin des personnes, sont des lois sécuritaires, de contrôle, de sanctions, d’exclusion. Elles imposent des contraintes de plus en plus lourdes aux personnes, réduisent de plus en plus l’accès aux droits pour un nombre croissant, qui devient alors dépendant des aides caritatives pour pouvoir survivre.

Au nom d’une idéologie de l’homme économique, le pouvoir défait et recompose nos métiers et nos missions en exposant toujours plus les professionnels et les usagers aux lois « naturelles » du marcher. Elle met en faillite le soin, le travail social, l’éducation, la justice, l’information, la culture. Les publics les plus fragiles sont abandonnés au profit de la rentabilité. Apparaissent des fichiers dangereux pour les libertés (par simple manipulation informatique il est possible de radier un bénéficiaire du RSA).

La nature même du travail social change. Il n’y a plus aucune réflexion, chacun est réduit à un travail de gestion administrative. Nous faisons également le triste constat de notre grande difficulté à sortir de nos murs, à connaître les champs d’action, de responsabilité des différentes institutions, associations, notre difficulté à nous parler tout simplement.

Nous sentons le besoin de comprendre ensemble comment les choses se vivent dans tous ces sites où les personnes sont accueillies, où les dossiers sont instruits.

Voila pourquoi il est important de reprendre la parole tous ensembles pour redonner sens à l’action sociale. Pour que ce soit une parole politique des professionnels. Pour partager l’analyse et les actions en cours, pour déterminer ensemble nos modes d’action collective. Pour un état des lieux, confronter les interrogations, faire connaître, échanger sur les tentatives de démarche et de projets alternatifs. Pour faire le recensement des différentes directives qui attaquent le travail social.

Nous avons besoin de créer du lien, d’être en interaction avec tous ceux qui interviennent dans le champ social

Nous ne sommes pas des métiers d’exécution mais d’initiative et de responsabilité. Nous ne pouvons pas accepter d’être transformés en simples techniciens, appliquant des décisions, des orientations, prises par d’autres par des responsables administratifs et politiques, sans nous interroger sur leur sens.

Souhaitant rester « des agents de développement » et favoriser l’accès à la parole et à la prise d’initiative des personnes, cherchons ensembles de possibles alternatives, pour construire des ouvertures et, avec les personnes, inventer des espaces collectifs pour réfléchir, se soutenir, prendre des initiatives, retrouver notre pouvoir d’agir ensemble sur les affaires qui nous concernent tous.

Nous souhaitons pouvoir, avec le plus grand nombre de personnes, de professionnels, d’élus, approfondir le chantier, déjà ouvert un peu partout. Un chantier pour confronter les initiatives qui développent plus de justice, d’humanité, de solidarité, de façon à les mutualiser, les amplifier.

Nous pensons qu’il y a urgence d’ouvrir un débat sur le sens du travail social et de l’action sociale dans la crise, sur les orientations auxquelles nous sommes confrontées. Un débat entre des travailleurs sociaux intervenant dans différents domaines, des bénévoles d’associations, des personnes en situation de précarité. Un débat pour contribuer à nourrir des résistances, pour produire d’autres positionnements, d’autres conceptions dans notre travail.

Les deux rencontres avec Jacques LADSOUS vont nous permettre d’aborder ces différentes questions :

1. Comment favoriser la participation de personnes avec des compétences diverse (professionnels, associations, habitants de quartier) pour permettre une meilleure compréhension de la situation, amorcer des propositions, expérimenter des solutions ?

2. Comment construire un réseau de solidarité suffisamment solide et diversifié pour que les personnes les plus fragiles puissent trouver de réels points d’appui pour que leur quotidien s’améliore vraiment ?

3. En fait, comment sortir les travailleurs sociaux, les associations, les personnes de leur isolement et de l’inertie ? Comment des professionnels, des associations peuvent trouver de l’intérêt à mettre leurs compétences techniques au service de la collectivité ? Quelle motivation peuvent-ils trouver à participer à une élaboration collective de recherche de solution ?

4. Les professionnels sont-ils réduits aujourd’hui et définitivement à une fonction ? Sont- ils réduits à être des vecteurs de la norme ? Ou est ce possible de trouver, retrouver, inventer tous ensemble une autre conception du travail social qui, entre autre, permette à chacun d’intervenir, de compter, d’apporter son intelligence et ses capacités au service de tous ?

Le groupe « le travail social dans la crise »

Poster un message

Warning: Illegal string offset 'nom' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 145 Warning: Illegal string offset 'email' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 146
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Création mcr-consultants, squelettes sous license GPL. Site réalisé avec SPIP