[Portail pour l’accès aux droits sociaux]

Le rSa, ça sert à quoi ?

Une rencontre publique Mardi 20 Octobre 2009

mercredi 7 octobre 2009 - Josiane Reymond

Le RSA et son application nous interrogent et nous inquiètent tant au niveau de ses principes fondateurs, de sa réalisation, que des réactions des « bénéficiaires ».
-  Le dispositif introduit plus de contraintes, de complexité, pour le professionnel et pour l’usager, et risque ainsi d’augmenter les difficultés d’accès à ce droit. On compte déjà des demandes qui ne peuvent aboutir.
-  Un nombre important de personnes qui pourraient prétendre à ce droit, renonce à en faire la demande.
-  Alors que le RMI était au départ la reconnaissance pour « Toute personne qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation de l’économie et de l’emploi, se trouve dans l’incapacité de travailler, a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence. » (art.1), la logique du RSA est clairement une injonction au travail, un revenu lié à un travail salarié, dans ce contexte économique où justement le travail se raréfie. Un dispositif culpabilisant pour celle et ceux qui sont privés de ce travail salarié.

Nous sentons donc la nécessité de proposer un large débat public qui donne de l’information, de la compréhension, qui permette de discuter sur le sens, qui donne des éléments d’appréciation et d’alternative.
Un débat pour que se croisent les témoignages des bénéficiaires, des travailleurs sociaux, des associations…
Un débat qui amorce un travail de fond pour rechercher les moyens de construire un droit qui offre à tous de réels moyens d’existence.

Mardi 20 Octobre à 18h à la Maison de Quartier du Babet [1] Vous vous posez des questions, vous avez un témoignage à proposer, des réflexions, des suggestions… vous êtes bienvenu.

Vous pouvez télécharger ci dessous l’invitation.

Josiane Reymond

Le compte rendu de cette rencontre est ci dessous en document à télécharger.

Voir aussi : "LE RSA : qu’est ce que c’est ?" et "Le RSA, une vision libérale qui tend à moraliser et à culpabiliser le pauvre comme étant responsable de son propre sort." de Monique Burnichon

Les CAFS de la Loire (St Etienne et Roanne) tiennent cette année la réunion publique de leurs CA avec le Conseil Général sur le thème : "le RSA 4 MOIS APRES ....." : le lundi 19 octobre à 17 h 30 à l’hippodrome de ST GALMIER

Pièces jointes

Télécharger Nom Extension Taille
Invitation Invitation Word 28.5 ko
Compte rendu de la rencontre Compte rendu de la rencontre Word 41.5 ko

[1] Cette rencontre est proposée par le groupe "Le travail social dans la crise"

Forum

Date par Message
28/10 Le rSa, ça sert à quoi ?
Je suis dans le 33. Je suis bénéficiaire du RSA depuis le 1er juillet 2009. Je suis en contrat d’avenir depuis 3 ans, employée de vie scolaire, 26 h par semaine pour un salaire de 810€. J’ai été renouvellé une année de plus, ayant la reconnaissance de travailleur handicapé. Avant la mise en place du RSA, j’était bénéficaire du RMI pour une somme de 110 €, élevant un enfant seule et sans pension alimentaire. Depuis 3 ans, mon revenu n’a pas changé, ma situation non plus. Par contre, je suis passée en taux 3, donc une misère, 70€ par trimestre de bourses de collège, mon fils ayant 13ans. J’ai reçu le 22 octobre 2009 une notification de la CAF, qui me dit que mon APL diminue de 50€ par mois à compter du 1/11/09. L’explication m’a été donnée : à compter du 30/10/09, pour les anciens bénéficaires du RMI et en cirma, les calculs pour l’APL ont changé ; en effet, jusqu’à présent, lorsque on rentrait dans le cadre d’un cirma, les revenus n’étaient pas pris en compte, alors qu’avec le RSA mon salaire qui n’arrive qu’à 70 pour cent du SMIC m’ont diminué l’APL de 50 €, soit une perte de 600 € sur un an. J’ai aussi été en arrêt maladie pendant 3 semaines en juin, me suis retrouvée avec un salaire de 475 € (y compris les indemnités journalières payées), et malgré ça, mon droit à RSA n’a pas suivi. Je pense que le RSA supprime à tous les cas les plus précaires un peu plus de leur aide petit à petit. Je me doute que la prime de noël sera supprimée, la prime pour l’emploi aussi, les bourses des collèges, taxe d’habitation et redevance télé et cmu. A force de tirer sur la déprime de ces mères de famille qui s’en sortent si difficilement pour nourrir et subvenir à leurs enfants, je dis bien ces mères puisque les pères à 95 pour cent sont absents, ces mères sont au bord du gouffre et elles en arrivent à penser au pire. Moi il m’arrive tous les jours de me poser la question si mon enfant ne serait pas mieux en famille d’accueil une fois que j’en aurais terminé avec ma vie. Il m’est même arrivé de penser l’emporter avec moi, ayant tant de peine à imaginer son futur. Pourvu que je n’en arrive jamais à ce pire. J’ai honte de mon pays qui a le courage de laisser ces mères dans cette précarité, surement parcequ’ils savent qu’une maman ira jusqu’au bout pour ses enfants.
3/10 rolo Le méga-fichage

Effectivement, effrayant ce message sur la "possibilité" de donner volontairement tous les logins des espaces internet respectifs. Déjà la CNIL avait envoyé balader l’association APNEE pour sa plainte pour le fichage intrusif, exagéré et abusif des demandeurs du RSA. La réponse de la CNIL était exactement ce que vous soulignez ici : "il ne peut y avoir abus de données de comptes bancaires si ces données sont données volontairement".

Sachant que de ce "volontariat" dépend l’admission au RSA, la réponse de la CNIL est du cynisme pur. Donc vous faites bien de nous informer sur ce point. Ne pas donner ses logins divers et variés qui ensuite seront utilisés par une dizaines de services administratifs. Non merci !

Nous devons refuser l’accès à nos données. Ce sont des données confidentielles.

Sinon, j’exigerais la même transparence de ceux qui nous gouvernent : Combien gagnent-ils, quelles sommes ont-ils placé, quelles sont leurs valeurs immobilières, en actions et en biens ? Combien ces valeurs leur rapportent-elles ? Font-ils du travail à côté de leur mandat ? Combien cette activité hors mandant leur rapporte-t-elle ? Combien de mandants cumulent-ils ? Combien d’euros ont-ils placés pour leurs enfants ? Etc. etc.... C’est ça, l’Egalité.

Soit tout le monde doit se mettre à poil, soit tout le monde peut garder ses vêtements. Mais pas de discrimination anti-pauvres, s.v.p.

Le respect de la vie privée n’existerait plus sous prétexte que l’on demande une allocation ?? Non mais ...

Le politique au gouvernement vis de notre argent (impôts) comme le citoyen lamda peut recevoir une allocation logement.

Merci pour l’info.

27/09 Collectif SDF Alsace Le rSa, ça sert à quoi ?

Bonjour ;
Voici des témoignages sur le rsa ...

Au post concernant le fichage (ci-dessous), il est utile d’ajouter les points suivants :
-  la CAF scanne tous les documents qui lui sont envoyés : fiches de paie, courriers, etc... tous les opérateurs de la CAF y ont accès, également les TS chargés d’instruire les dossiers RSA (et ceux du Pole Emploi ?)
-  la CAF est interconnectée avec les impôts depuis cette année pour la déclaration de revenus (il n’est plus nécessaire de fournir son avis d’imposition pour les diverses demandes d’alloc)
-  en allant avec une personne à la CAF, j’ai constaté que l’agent accédait directement à son dossier Pole Emploi depuis son ordinateur ( !) ...
-  pour la déclaration trimestrielle des revenus par les bénéficiaires du RSA sur internet, j’ai constaté qu’une case a été ajoutée à la version papier encore en usage ; un intitulé du style "montant sur vos comptes, rapportant des intérêts ou non" (à vérifier avec une personne qui a à faire sa déclaration, je n’ai pas noté l’intitulé exact, et n’ai pas encore refait la manip)

-  ET, très effrayant : la proposition faite aux allocataires sur le site de la CAF (et sans doute sur d’autres sites) de créer un espace "mon-service-public.fr" : au bénéfice de n’avoir qu’un seul login et mot de passe, accéder directement à son dossier CAF + MSA + CPAM + URSSAF + CRAV + POLE EMPLOI + CAISSE DES DEPOTS + autres partenaires à venir... chacun peut créer dans son espace "mon service public" un lien avec tout service internet d’un partenaire qui nécessite un mot de passe et un login... en d’autres termes, cela revient à confier à "mon service public" l’ensemble des login et mots de passe dont l’on dispose sur internet pour toutes les administrations... les domaines prévus pour le développement de cette interconnexion "volontaire" sont : travail/emploi, social/santé, famille/loisirs, logement/transport, démarches/papiers (état civil, permis de conduire, etc...), justice ( !), étranger/europe (titres de séjour ?), argent ( ?) https://creation.mon.service-public.fr/perteauthent/static/html/visite_guidee.jsp
Demander à chacun de faire une interconnexion volontaire... une jolie manière de contourner la CNIL !!!
Qui peut garantir que, dès maintenant ou à terme, l’accès à ce précieux fichier ne sera pas donné à d’autres que chacune des personnes concernées ?

Poster un message

Warning: Illegal string offset 'nom' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 145 Warning: Illegal string offset 'email' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 146
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Création mcr-consultants, squelettes sous license GPL. Site réalisé avec SPIP