[Portail pour l’accès aux droits sociaux]

Le CPE : est-ce une réelle opportunité pour les jeunes beurs en mal d’emploi ?

mercredi 5 avril 2006 - Aïda Bensaad

Le CPE : est-ce une réelle opportunité pour les jeunes beurs en mal d’emploi ?

La loi sur l’égalité des chances instaurant le CPE, a été élaborée par le gouvernement pour « répondre aux angoisses de la jeunesse ». Ce texte a la prétention et l’ambition de lutter contre le chômage des jeunes, dont 40% est issu de l’immigration et/ou de quartiers réputés « sensibles ». Aux yeux du gouvernement, cette réforme offre la chance aux jeunes beurs d’accéder plus facilement et plus rapidement au monde du travail. Le gouvernement n’a pas trouvé d’autre moyen pour lutter contre le chômage des jeunes, que de prendre une réforme radicale, remettant en cause les droits les plus fondamentaux de notre Code du travail.

Voilà ci dessous, une campagne publicitaire, rédigée sur un ton caricatural, que le Gouvernement pourrait adresser aux employeurs pour les inciter à recruter les jeunes beurs : « Vous avez à votre portée une jeunesse qui dispose de compétences et de qualités diverses. Ne soyez pas racistes, au lieu de les écarter de votre entreprise, faites preuve d’un peu d’intelligence et de ruse, et tirer un profit maximum de ces richesses inutilisées. Vous pouvez même les exploiter pour augmenter votre productivité car la concurrence est de plus en plus rude. Et puis vous disposez d’une période d’essai assez longue qui vous permet de licencier le nouveau recru sans problème, si ce dernier ne vous convient pas. »

Alors comment peut on soutenir, accepter même partiellement, le CPE, qui conduit incontestablement, à transformer le lien de subordination , tel qu’il est défini par le Code du Travail, en une relation d’exploitation, de soumission totale du jeune recru aux exigences de l’employeur. Bref, un contrat qui fait de l’individu, un employé corvéable à merci. Et ceci est d’autant plus vrai que le système économique actuel exige toujours plus de productivité et de rentabilité de la part des individus.

Certes, les jeunes issus de l’immigration, diplômés ou non, ont plus de difficultés à trouver un emploi, que leurs compatriotes, mais cet état de fait ne peut justifier une réforme qui risque d’entraîner une régression de notre dispositif et qui plus est de la personne. Faut il sacrifier sa dignité, son avenir même, pour accéder à un emploi, alors qu’il n’est pas certain que cette réforme résoudra le chômage des jeunes ?

Nous ne sommes pas des sous hommes, des individus que l’on peut exploiter à volonté et mépriser. C’est pourquoi il est important et primordial que toute la jeunesse de France, quel que soit son origine ethnique, sociale ou son parcours scolaire, se mobilise et s’unisse, main dans la main, pour exiger le retrait du CPE, qui risque d’aggraver davantage la situation sociale des jeunes et d’accentuer leur appréhension de l’avenir. C’est un CPE qui détruit la jeunesse, les qualités qui la caractérise, et l’avenir qu’elle symbolise.

Aïda Bensaad

Poster un message

Warning: Illegal string offset 'nom' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 145 Warning: Illegal string offset 'email' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 146
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Création mcr-consultants, squelettes sous license GPL. Site réalisé avec SPIP