[Portail pour l’accès aux droits sociaux]

Retour sur la rencontre régionale du 29 novembre. Quels savoirs faire pour favoriser l’implication de tous les habitants d’un quartier, d’une ville ?

mardi 9 décembre 2008 - Tonio Silveira

Pour la première fois se sont retrouvés des acteurs tels que des habitants, des élus et des professionnels engagés pour lutter contre la misère, la pauvreté et les exclusions. Au-delà de la symbolique, cette rencontre met en avant les savoirs faire développés depuis de nombreuses années par des associations, des groupes d’habitants. Cette implication des habitants dans les affaires publiques, ne peut se faire sans la mise en œuvre de savoir faire développés tant du côté des habitants que du côté de la collectivité locale, des élus et leurs techniciens, ainsi que des professionnels de tout ordre, piliers sur lesquels s’appuient au quotidien les relations avec les habitants organisés et l’institution.
Cette mobilisation dans l’espace public se fait à partir des conditions de vie de chaque habitant confronté à des situations liées au logement, au travail etc., pour prendre une dimension plus large, celle de l’ensemble des habitants d’un quartier, d’une ville. Mais cela ne peut se faire également sans l’engagement d’hommes et de femmes, parfois victimes elles mêmes de conditions de vie difficiles, mais qui sont convaincus de la nécessité d’agir pour améliorer la vie de leurs concitoyens.
Pour faire avancer ces questions, nous devons à la fois trouver et/ou investir des espaces de décisions, mais également favoriser la formation des habitants, des élus et de leurs techniciens, des professionnels. La démocratie participative, l’implication de tous dans le « politique » ne se fait pas de soi, il y a besoin de démarches, de pédagogie, de savoir-faire que les habitants connaissent bien, que des acteurs de l’éducation populaire mettent en œuvre dans leurs associations. Un mot d’ordre « l’entre-eux, par eux, pour eux », la devise des JOCISTES (JOC), qui met au centre la participation, l’implication, et la décision des personnes en situations de pauvretés. Pour combattre la pauvreté, nous devons agir localement, mais aussi penser et agir globalement. Dans d’autres pays à travers le monde, des enfants, des jeunes et des adultes agissent pour plus de solidarité, pour faire reculer les injustices et la pauvreté. Ensemble nous sommes solidaires, nous sommes les bâtisseurs d’un autre monde « Un autre monde est possible », slogan des Forums Sociaux locaux et Mondiaux.

Depuis de nombreuses années je suis engagés auprès d’organisations localement et au niveau national tels que la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), l’ACO (Action Catholique Ouvrière), le CCFD (Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement), le CIEDEL (Centre International d’Etudes pour le Développement Local) en particulier ces travaux sur la capitalisation des savoirs faire des habitants dans le cadre du budget participatif de Porto Alegre au Brésil, Solicoop42 (www.solicoop.org) réseau des acteurs engagés dans la Solidarité Internationale sur le département de la Loire, et plus récemment auprès du Secours Catholique de la Loire.
C’est fort de ces différentes expériences de terrain que cette rencontre du 29 novembre organisée par la Région Rhône-Alpes est source d’espoir pour des milliers d’hommes et de femmes confrontés à la précarité.
L’implication des habitants passe souvent par la mobilisation de groupes constitués (groupe d’alpha, de jeunes etc.), et d’associations impliquées sur leurs quartiers. En effet l’organisation des habitants au niveau de leur espace de vie est déjà la première étape pour obtenir des résultats concrets sur la vie des gens. Mais comment faire, comment allez vers les gens, les plus démunis ? Autant de questions parfois qui bloquent des initiatives. Nous devons innover, sortir des sentiers ordinaires, pour favoriser l’implication de tous les habitants d’une ville, d’un village, d’un quartier et en premier lieu, de ceux les plus éloignés, laissés parfois pour compte.
Il n’y a pas de méthode unique, de pédagogie toute faite, mais des savoirs faire que nous pouvons développer, mobiliser. En voici quelques uns (voir le document à télécharger ci dessous).

Tonio Silveira
accueil@solicoop.org

Lire d’autres réactions dans la rubrique : "La journée du 29 novembre à la Région Rhône Alpes"

Egalement un compte rendu de cette journée sur le site de la Région Rhône Alpes, avec les différents projets participatifs et des liens vers les sites web des porteurs de projets.

Pièce jointe

Télécharger Nom Extension Taille
Quelques savoirs faire que nous pouvons développer pour favoriser l'implication de tous les habitants d'une ville. Quelques savoirs faire que nous pouvons développer pour favoriser l’implication de tous les habitants d’une ville. Word 114 ko

Poster un message

Warning: Illegal string offset 'nom' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 145 Warning: Illegal string offset 'email' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 146
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Création mcr-consultants, squelettes sous license GPL. Site réalisé avec SPIP