[Portail pour l’accès aux droits sociaux]

Le droit au Revenu Revenu Inconditionnel

vendredi 8 février 2008 - Marina CASALEGNO

C’est dans le contexte d’une immense crise structurelle du travail et de l’emploi et d’une montée incessante du chômage et de la précarité que le cynique principe « celui qui ne travaille pas ne mange pas » revient de manière désespérément archaïque, révélant une puissance totalitaire et marquant une régression civilisationnelle sans précédent.

Mieux vaut n’importe quel travail que pas de travail du tout est devenu la profession de foi exigée de tous. Cirer des godasses, déverser des pesticides, vendre des hamburgers contaminés, effectuer toutes sortes de travaux nuisibles c’est-à-dire contraire à l’intérêt général au nom du profit à court terme de quelques uns, travaux abrutissants rapportant à peine de quoi survivre, management par le stress, par la peur, lutte de tous contre tous, tel est le prix à payer pour conserver ou acquérir une place « digne » dans le corps social.

Et tant pis si pour cela on endommage gravement l’environnement, si l’on se détruit la santé, si l’on doit sacrifier sa famille, se bourrer d’anti-dépresseurs et autres drogues, renoncer à ses valeurs et à tout autre projet de développement personnel en compromettant la vie des générations futures.
Tout vaut mieux que l’oisiveté « mère de tous les vices »

Et c’est bien dans cette optique, malgré ses postures humanitaro-caritatives que s’inscrit Martin Hirsch avec son revenu actif de solidarité.
Curieuse conception de la solidarité que la socialisation par le travail obligatoire qui transforme le chômage de masse en pauvreté de masse, en légitimant le phénomène des travailleurs pauvres et en naturalisant la précarité.

Totalement différente est l’approche proposée par le Revenu Inconditionnel :
Ses origines sont diverses, son histoire est longue et mouvementée, car de tous temps, dans diverses aires géographiques et culturelles les sociétés humaines civilisées se sont interrogé sur les moyens concrets d’éradiquer la pauvreté, sur la place à donner aux personnes économiquement non rentables (artistes, religieux, sans emploi) ainsi que sur la façon la plus humaine de traiter les plus fragiles et les plus vulnérables (vieillards, malades, handicapés, fous). Si ses appellations sont multiples (revenu de base, allocation universelle, revenu garanti, revenu de citoyenneté) le principe fondateur est toujours le même : il n’y a pas d’humains surnuméraires, tous les êtres humains ont un droit inconditionnel à la vie et le travail n’est pas le fondement de la dignité humaine.

Il repose sur 4 socles intangibles :
-  L’Inconditionnalité, totalement déconnectée de toutes formes d’emploi et de travail
-  L’Universalité, versé à tous du berceau au tombeau
-  L’Individualité totalement déconnectée de la notion de couple de « ménage » ou de famille il s’adresse à la Personne
-  La Liberté, pas de devoir déclaratif donc pas de contrôle social

Beaucoup de maux sociaux disparaîtraient avec l’instauration d’un Revenu Inconditionnel et en premier lieu bien sur une misère archaïque et déshumanisante, intolérable dans nos sociétés globalement de plus en plus riches, mais il constituerait aussi un puissant outil d’émancipation et d’extension de la liberté individuelle, aucune personne ne serait plus économiquement dépendante d’une autre ( patron, mari , père ) et ne serait obligée de se plier au chantage de la misère et de se soumettre au travail contraint.

Outil de transformation des rapports sociaux : il
-  libérerait aussi de la soumission à une bureaucratie de contrôle social, avec tous les gaspillages, humiliations, et atteintes aux droits humains que cela comporte
-  favoriserait l’expérimentation et le développement de pratiques alternatives, sociales, écologiques, culturelles, artistiques décolonisées de la tyrannie de la rentabilité, pouvant être profitables à l’ensemble de la société
-  transformerait les rapports de sexe et de genre en permettant aux femmes de s’émanciper de la domination masculine de manière plus efficace que l’illusoire indépendance économique liée au salariat : les femmes au travail c’est 85% des emplois partiels contraints et précaires avec des revenus au dessous du seuil de pauvreté et une double voire triple journée de travail domestique avec pour récompense la perspective d’une retraite au minimum vieillesse 85% aussi ). Sans compter que cela libérerait les hommes de l’aliénante représentation du male pourvoyeur des revenus du ménage.

Et sans doute est ce au nom de la construction personnelle et du principe d’individuation que de nombreux acteurs du mouvement psychanalytique ont défendu ce concept.

L’idée de Revenu Inconditionnel doit ouvrir un champ de réflexion sur deux notions qui en sont inséparables : la notion de gratuité et la notion de décence.
La reconnaissance de la décence comme critère de la citoyenneté implique que le Revenu Inconditionnel soit suffisamment élevé pour permettre de mener une vie décente. Il ne peut consister en un Revenu Minimum, qui ne dispensera pas d’accepter n’importe quel travail de complément à n’importe quelles conditions, et restera dans la logique d’incitation à l’emploi.
Dans ces conditions un revenu minimum ne permettra pas une réelle autonomie et constitue une demi mesure qui en fin de compte ne résoudra rien( sans compter de nombreux effets pervers ).
Il est en effet possible d’élucubrer à l’infini sur ce qui constitue une vie décente , il n’en reste pas moins vrai qu’en dessous d’un certain seuil de revenu, l’existence n’est tout simplement pas possible...et pour être réellement porteur d’émancipation sociale le Revenu Inconditionnel doit représenter l’équivalent du SMIC.
La forme de distribution reste à déterminer soit elle est intégralement monétaire, soit elle est monétaire avec un droit d’accès gratuit à des services publics et des biens communs ( eau, énergies, transports).

À l’association PAG nous ne pouvons nier que le Revenu Inconditionnel suscite souvent une opposition de principe parfois virulente et passionnée, tant à gauche qu’à droite et crée un malaise chez tous ceux qui ont peine à penser hors des repères de la politique traditionnelle.
C’est une proposition exigeante qui sollicite un grand effort de dépassement moral et intellectuel et qui éclaire d’un jour nouveau les idéaux de justice, de solidarité et de liberté.
L’histoire du Revenu Inconditionnel c’est la quête obstinée du Droit contre l’arbitraire et l’aléatoire de la charité.

Allons nous rester longtemps, bien au chaud dans nos pantoufles et dans notre bonne conscience, au nom d’un idéal de « gauche » de plein emploi complètement obsolète refuser d’envisager cette utopie concrète ???

Marina CASALEGNO

Nous publions cet article avec l’autorisation de l’auteur. Il est mise en ligne sur le site de PAG69.

Forum

Date par Message
16/02 fanche69 Revenu Inconditionnel

Je vois cela comme un outil dans le cadre d’un rapport de force par rapport au travail complètement inversé, c’est en cela que, pour ma part, je considère que c’est une utopieo.

Ce concept a son utilité pour apporter une pierre à ce que sera l’après...dans un monde d’opulence ?

Je ne vois pas par contre où se trouve la régulation de ce système en dehors d’un aspect volontariste qui ne correspond pas du tout aux modes de régulation connues de la société :

Construction d’alliances et de partenariat, collaboration, ...

Travail symbolique et travail économique ...

cordialement

François (Villeurbanne)

Poster un message

Warning: Illegal string offset 'nom' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 145 Warning: Illegal string offset 'email' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 146
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Création mcr-consultants, squelettes sous license GPL. Site réalisé avec SPIP