[Portail pour l’accès aux droits sociaux]

Derrière les situations ce sont des personnes qui s’adressent à nous.

vendredi 25 janvier 2008 - Niger

Je voudrais faire part d’une réflexion qui a émergé de la rencontre de certaines personnes s’adressant aux permanences du Portail pour l’accès aux droits sociaux.
Ces personnes ne savent plus à qui demander de l’aide pour débrouiller leurs situations.
Elles ont besoin d’une écoute très attentive et sont souvent lésées dans leurs droits.
Il faut prendre du temps pour des recherches sur les droits, les règlementations, expliquer et parfois accompagner physiquement ces personnes. Les problèmes à résoudre sont très divers et liés entre eux.
L’aide qui leur est apportée leur permet de mieux comprendre l’imbroglio de leur situation, de connaître leurs droits et de ce fait de reprendre en main leur propre histoire.

Ainsi cette personne licenciée sans que la procédure légale soit appliquée, sans versement des salaires dus, sans justificatif de travail ... Conséquences : non ouverture des droits aux ASSEDIC et manque de trimestres pour le montage du dossier de retraite. Il faut comprendre les tenants et aboutissants, essayer de discuter avec l’employeur, contacter la Direction Départementale du Travail, aller à l’agence ASSEDIC, contacter les syndicats et déposer un dossier aux prud’hommes, se battre encore pour expliquer les détails du dossier aux différentes personnes...

Qui aujourd’hui s’occupe de ces personnes et va jusqu’au bout de leurs démarches avec elles ?
Force est de constater qu’elles ne relèvent d’aucun travailleur social. Elles viennent aux permanences du Portail aussi parce qu’elles n’ont pas trouvé d’aide et même une simple écoute ailleurs.

Le cloisonnement de plus en plus étanche du travail social dans les missions qui lui sont dévolues, n’autorise plus les assistantes sociales à se préoccuper de ces personnes et de ces situations particulières cependant assez courantes. Ces conceptions laissent de plus en plus de côté des personnes en grande difficulté.
Il faut arrêter de traiter des situations qui rentrent ou ne rentrent pas dans telle ou telle mission, dans telle ou telle procédure. Derrière les situations ce sont des personnes qui s’adressent à nous. Il faut prendre le temps de les écouter et essayer de trouver avec elles des réponses.
C’est à l’opposé des évolutions actuellement imposées à la profession.

Niger

Poster un message

Warning: Illegal string offset 'nom' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 145 Warning: Illegal string offset 'email' in /var/www/vhosts/droits-sociaux.fr/httpdocs/ecrire/balise/formulaire_forum.php on line 146
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Création mcr-consultants, squelettes sous license GPL. Site réalisé avec SPIP